Israël : Benyamin Nétanyahou et Benny Gantz parviennent (finalement) à former un gouvernement d'union

L'accord a été signé alors que quatre jours plus tôt, le Premier ministre israélien et son ex-rival avaient annoncé avoir échoué à former un gouvernement.

Une affiche représentant Benny Gantz (à gauche) et Benyamin Nétanyahou à Tel Aviv (Israël), lors de la campagne pour les élections législatives, le 1er mars 2020. 
Une affiche représentant Benny Gantz (à gauche) et Benyamin Nétanyahou à Tel Aviv (Israël), lors de la campagne pour les élections législatives, le 1er mars 2020.  (MENAHEM KAHANA / AFP)

C'est l'épilogue de la plus longue crise politique de l'histoire d'Israël, en pleine pandémie de Covid-19. Le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou et son ex-rival Benny Gantz ont annoncé, lundi 20 avril, la formation d'un gouvernement d'union et d'urgence, après de nombreuses tentatives qui ont échoué. La dernière datait d'il y a quatre jours : le 16 avril, les deux responsables politiques avaient annoncé leur échec à la date butoire et le président israélien avait mandaté la Knesset, le Parlement, de proposer, d'ici un peu moins de trois semaines, un nouvel élu pour tenter de former un gouvernement.

Mais en parallèle, les deux camps, qui disposent ensemble d'une majorité de voix au Parlement, avaient poursuivi leurs pourparlers en vue de la formation d'un gouvernement d'union. Cette fois-ci a finalement a été la bonne, malgré des manifestations. Plusieurs milliers d'Israéliens, munis de masque de protection et laissant près de deux mètres de distance entre eux, ont défilé dimanche à Tel Aviv pour protester contre Benyamin Nétanyahou et pour appeler Benny Gantz à ne pas conclure d'accord avec un Premier ministre accusé de corruption.

Un accord signé après trois législatives

Ainsi, après 16 mois de gouvernement de transition, trois élections législatives et des rebondissements les plus improbables et parfois les plus désespérants pour certains Israéliens, Benyamin Nétanyahou, 70 ans, et Benny Gantz, 60 ans, se sont retrouvés en soirée juste avant le début de Yom Hashoah, le "jour de la Shoah", qui se tient du coucher du soleil lundi à la tombée de la nuit mardi en Israël. "Un accord pour la formation d'un gouvernement national d'urgence a été signé", ont indiqué le Likoud de Nétanyahou et le parti Bleu-Blanc de Gantz.

C'est à Benny Gantz que le président israélien Reuven Rivlin avait accordé un mandat pour former un nouveau gouvernement, après des élections législatives très serrées le 2 mars. A la surprise générale, celui qui s'opposait jusque-là à Benyamin Nétanyahou, l'accusant notamment de corruption, avait accepté de s'allier à l'actuel Premier ministre et à lui laisser son poste au sein d'un gouvernement commun, en pleine pandémie de nouveau coronavirus.