Cet article date de plus de deux ans.

Handicap : un harnais motorisé pour remarcher

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Handicap : un exosquelette pour remarcher
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Une invention est porteuse d'espoir pour les handicapés du monde entier. Un modèle d'exosquelette permet à des patients paraplégiques de pouvoir remarcher.

Il y a quatre ans, Anthony a perdu l'usage de ses jambes dans un accident. Pourtant, après une simple impulsion, et équipé d'un exosquelette, le voici debout. Grâce à ce harnais motorisé installé sur ses jambes et son dos, il va pouvoir remarcher. Après plusieurs semaines de formation, il doit appréhender la marche sur une pelouse glissante. Un effort physique intense, qui demande une forte concentration, mais à la fin, une sensation d'autonomie retrouvée. "Je me suis retrouvé debout, je me suis dit, 'wow', je me suis demandé qu'est-ce qu'il m'arrivait. J'ai trouvé ça génial de pouvoir enchaîner quelques pas", explique Anthony. En France, seule une poignée de patients teste actuellement cette technologie, mise au point en Israël.

80 000 euros pièce

Blessé au combat, cet ancien soldat a passé la moitié de sa vie dans un fauteuil roulant, et l'exosquelette a changé sa vie. "Je peux presque tout faire. Même accéder aux armoires les plus hautes", précise celui qui est désormais capable de partir seul en vacances. Une prouesse technologique accomplie par la société israélienne Rewalk Robotiks, spécialisée dans les appareils motorisés aidant les personnes handicapées. Seul problème à l'exosquelette : son coût. Afin d'acquérir son propre harnais motorisé, Anthony devra débourser 80 000 euros, ce type de dispositif n'étant pas pris en charge par les assurances.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Israël

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.