VRAI OU FAKE Désintox. Non, la gauche espagnole n'est pas antisémite

Ce sont les propos du journaliste Frédéric Hermel, relayés dans un tweet partagé plusieurs centaines de fois, dans lequel il reproche à la gauche espagnole son antisémitisme « sous couvert d'antisionisme ».

« Les 58 municipalités espagnoles gouvernées par Podemos approuvent un décret qui interdit notamment tout contrat ou relation commerciale avec une personne du “peuple juif” », s’indigne le journaliste Frédéric Hermel. Dans un tweet partagé plusieurs centaines de fois, il reproche à la gauche espagnole son antisémitisme « sous couvert d'antisionisme ». Il s’appuie pour ce faire sur un article du site Por Israel, où il est question de 58 mairies espagnoles qui se sont constituées en ELAI - c’est à dire en “espace sans apartheid israélien”.

Il s’agit d’une première erreur. Les 58 communes citées ne viennent pas d’approuver un décret à ce sujet. En fait, ce sont des municipalités où des motions de boycott d’Israël ont bien été adoptées (parfois il y a plusieurs années), puis abandonnées, retirées, ou dans une majorité des cas annulées par la justice. La liste est tenue par l’association Acom, qui œuvre à un rapprochement entre l’Espagne et Israël. Et ce sont notamment ses actions en justice qui ont poussé les tribunaux à casser les motions de boycott prises par les municipalités.

Deuxième erreur commise par l’article de Por Israel : ces motions ne parlent pas du boycott des Juifs ou du peuple juif mais du boycott d’Israël. Ainsi, sur le site du mouvement Boycott Désinvestissement Sanction, le BDS, instigateur de la campagne ELAI, on lit que ces espaces doivent « s’abstenir d’acheter et de vendre des produits venant d’Israël et des colonies israéliennes construites illégalement en territoire palestinien ». Un texte repris tel quel dans la plupart des motions.

Enfin, on ne retrouve pas que Podemos à la tête des 58 fameuses municipalités. D’autres partis de gauche, comme le parti socialiste ou le mouvement gauche unie, avaient aussi soutenu ces motions contestées.

Retrouvez Désintox du lundi au jeudi, dans l'émission 28 Minutes sur Arte, présentée par Elisabeth Quin.
Sur Facebook : https://www.facebook.com/28minutes/
Sur YouTube : https://www.youtube.com/user/28minutesARTE
Sur Instagram : https://www.instagram.com/artedesintox/
Sur le site d'Arte : http://28minutes.arte.tv/

Non, la gauche espagnole n\'est pas antisémite
Non, la gauche espagnole n'est pas antisémite (ARTE/LIBÉRATION/2P2L)