Cet article date de plus d'onze ans.

Israël veut discréditer le rapport Goldstone

Le cabinet de sécurité israélien s'est réuni mardi pour débattre des conséquences du rapport Goldstone
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Offensive israélienne dans la bande de Gaza (10 janvier 2009) (© F2)
Le cabinet de sécurité israélien s'est réuni mardi pour débattre des conséquences du rapport GoldstoneLe cabinet de sécurité israélien s'est réuni mardi pour débattre des conséquences du rapport Goldstone

Les dirigeants israéliens redoutent que le rapport Goldstone sur leur offensive dans la bande de Gaza soit adopté par le Conseil de sécurité de l'ONU puis transmis à la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye.

Israël a essuyé vendredi une défaite diplomatique quand le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU a adopté le rapport Goldstone à Genève.

Le Premier ministre israélien a aussi demandé à son gouvernement de préparer une proposition d'amendement des lois de la guerre pour prendre en compte la nécessité de faire face à "l'expansion du terrorisme dans le monde".

Un responsable israélien a déclaré sous le sceau de l'anonymat que la possibilité d'ouvrir une enquête officielle sur la conduite des militaires pendant la campagne de Gaza n'avait pas été abordée lors de la réunion.

Selon un mouvement palestinien de défense des droits de l'homme, 1.417 Palestiniens, dont 926 civils, ont été tués pendant l'offensive "Plomb durci".

Selon Israël, 709 combattants palestiniens, 295 civils et 162 personnes dont le statut n'a pu être établi ont péri.

Dix soldats israéliens et trois civils ont été tués pendant la campagne lancée par Israël dans le but déclaré de mettre fin aux tirs de roquettes émanant de la bande de Gaza et dirigés contre son territoire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.