Israël cherche des partenaires étrangers pour exploiter ses réserves de pétrole et de gaz

Il s'agit des plus importantes richesses en hydrocarbures découvertes depuis 10 ans dans le monde. Plusieurs gisements de gaz naturel ont été identifiés ces derniers mois au large d'Israël. Certains de ces gisements sont d'ailleurs revendiqués à la fois par l'état hébreu et par le Liban voisin. Plusieurs entreprises françaises prospectent dans la région.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Israël est en passe de devenir un nouvel Eldorado énergétique.
D'importants gisements de gaz et de pétrole ont été découverts au large d'Israël. Du coup, l'état hébreu cherche des partenaires étrangers pour exploiter un filon, dont les revenus devraient se chiffrer en dizaines de milliards de dollars.
"Tous les groupes ayant une expertise et un savoir-faire en matière de prospection, d'exploitation et d'infrastructures sont les bienvenus ", a affirmé Shaul Zemah, directeur général du ministère israélien de l'Energie lors d'un séminaire organisé cette semaine à Tel Aviv.
Plusieurs groupes français sont d'ores et déjà intéressés, mais ils ne commentent pas trop leurs projets. Ils essaient de ne pas froisser les autres producteurs du monde arabe. C'est le cas notamment d'Electricité de France (EDF), Gaz de France-Suez, Technip, autant de groupes dans le peloton de tête mondial pour l'énergie.
"C'est le moment ou jamais d'être présent. Il y a des opportunités à saisir ", a lancé Shaul Zemah à l'adresse des représentants des entreprises françaises.

Les deux champs offshores particulièrement prometteurs ont été découverts à Tamar, avec des réserves estimées à 250 milliardsde m3 (BCM) et dont l'exploitation doit commencer l'an prochain, et Leviatan, avec 490 BCM dont la production débutera en 2016.Pour deux autres gisements, baptisés Myra et Sarah, les premières estimations vont de 80 à 180 BCM.

Ces gisements peuvent apporter entre 70 et 100 années de consommation de gaz estime le conseiller économique de Benjamin Netanyahu.