Israël annonce de nouvelles constructions à la veille de la reprise des négociations

Les dirigeants israéliens ont autorisé ce mardi la construction de 942 logements à Jérusalem-Est annexée. Dimanche, ils avaient déjà donné le feu vert pour 1.187 nouvelles habitations. Ces annonces interviennent alors que les négociations de paix avec les Palestiniens doivent reprendre ce mercredi, après trois ans de blocage.

(Baz Ratner Reuters)

Israël accélère sa
colonisation. Ce mardi, le gouvernement a donné son feu vert pour la construction
de 942 logements à Jérusalem-Est annexée. Selon un haut responsable de l'Organisation
de libération de la Palestine (OLP), cette décision menace de "provoquer
l'effondrement des négociations [entre Israéliens et Palestiniens] avant qu'elles
débutent
". Elles doivent en effet reprendre ce mercredi à Jérusalem, suite à l'annonce de la libération de 104 prisonniers
palestiniens

Dimanche, le gouvernement
avait déjà annoncé la construction de 1.187 logements en Cisjordanie.

La municipalité de Jérusalem
se défend en expliquant que le projet des 942 logements date d'il y a deux ans.
Même si l'autorisation accordée par le ministère de l'Intérieur est une
nouvelle étape, ce plan n'est pas nouveau mais est la poursuite "d'un projet de
développement de Gilo
". Le
quartier de Gilo est situé dans la partie sud de Jérusalem, juste à côté de la
localité palestinienne de Beit Jalah en Cisjordanie. Agrandir le plan 

Calmer l'aile dure

Cette annonce va à l'encontre
des volontés internationales et palestiniennes. L'arrêt des constructions était
une revendication des Palestiniens pour pouvoir négocier. La communauté
internationale
estime quant à elle qu'elles sont illégales.

En
Israël aussi, ces autorisations font débats. "C'est une décision terrible
qui relève de la provocation envers les Palestiniens, les Américains et le
monde entier qui s'opposent tous à la poursuite de la colonisation
", a
déclaré le maire adjoint de Jérusalem et conseiller municipal de l'opposition
de gauche, Yossef Pepe.

Selon les médias
israéliens, l'annonce de constructions dans les colonies en Cisjordanie et à
Jérusalem-Est a été décidée pour calmer l'aile dure de la coalition dirigée par
Benjamin Netanyahou. Le parti nationaliste du Foyer juif, membre
de la majorité, fait pression pour poursuivre la colonisation afin de rendre
tout retrait de la Cisjordanie impossible. A l'intérieur du propre parti du
Premier ministre Benjamin Netanyahou, certains députés et ministres font
également tout pour que l'établissement de colonies continue.