VRAI OU FAKE : pourquoi le rejet du voile est-il un symbole de contestation en Iran ?

Publié Mis à jour
6media Vrai ou Fake  SJT VOUF IRAN ET VOILE
franceinfo
Article rédigé par
L.Brisson - franceinfo
France Télévisions

Dans les manifestations qui ont lieu en ce moment en Iran, les images de voiles brûlés se multiplient, dans un pays où son port est obligatoire. Pour comprendre pourquoi le rejet de ce voile est autant un symbole de la révolte, il faut remonter à 1979 et à l'arrivée de l'ayatollah Khomeini au pouvoir.

En Iran, des manifestations lors desquelles des voiles sont brûlés se multiplient. Les manifestants réclament davantage de libertés. Pourquoi le rejet de ce voile est-il autant un symbole de contestation dans le pays ? Pour le comprendre, il faut remonter à 1979, année où l'ayatollah Khomeini est arrivé au pouvoir et a instauré une République islamique. Conséquence : les femmes ont été obligées de porter le voile. Une décision qui était en rupture avec le précédent régime, qui avait justement poussé pour le dévoilement des femmes. La mesure de Khomeini avait entraîné une vague de contestations dans le pays dès le printemps 1979.

Une loi rend le voile obligatoire en 1983

Le port du voile obligatoire est définitivement inscrit dans la loi iranienne en 1983. Une mesure autant religieuse que politique. La loi sur le port du voile obligatoire est toujours en vigueur aujourd'hui. Elle est contrôlée de manière plus ou moins stricte selon les présidents au pouvoir, et régulièrement, des mouvements de contestation utilisent le refus du voile comme un symbole. En plus de 40 ans, la République islamique iranienne n'a pas bougé sur le voile, élément symbolique de son autorité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.