Témoignage : Negzzia, la mannequin condamnée à 148 coups de fouet qui a fui l’Iran

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Témoignage : Negzzia, la mannequin condamnée à 148 coups de fouet qui a fui l’Iran
FRANCE 2
Article rédigé par
S. Soubane, W. Kamli, N. Jauson, V. Huon - France 2
France Télévisions

Une mannequin iranienne condamnée à 148 coups de fouet a quitté son pays et refait sa vie en France. Avant d’obtenir un statut de réfugiée, elle a vécu dans la rue. Témoignage.

Des yeux en amandes, un regard profond et déterminé. Negzzia, mannequin et modèle photo en Iran, a fui son pays il y a quatre ans. Elle y avait été condamnée à de la prison et 148 coups de fouet pour ses photos. Ses tenues et ses poses avaient été jugées indécentes par la police des mœurs. Des clichés esthétiques, mais aussi politiques, car en opposition avec les idées du gouvernement qui bâillonnent la jeunesse et les femmes.

Tout un hiver à la rue 

En 2017, Negzzia est dénoncée par un photographe qui tente de la violer. Elle raconte son histoire dans un livre intitulé Dis adieu à ton corps. C’est le message que le photographe m’a envoyé, quand il a montré mes photos au gouvernement”, raconte-t-elle. En fuite à Paris, elle passe tout un hiver à la rue. Un quotidien qu’elle partage alors sur les réseaux sociaux.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.