Qassem Soleimani préparait une "action d'envergure" menaçant des "centaines de vies américaines", selon Washington

Le secrétaire d'Etat américain assure que cette action était "imminente", selon les informations des services de renseignement.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Qassem Soleimani, photographié lors d'une réunion des Gardiens de la révolution iraniens, le 18 septembre 2016 à Téhéran. (Press Office of Iranian Supreme Leader / ANADOLU AGENCY / AFP)

Qassem Soleimani, tué dans un raid américain à Bagdad vendredi 3 janvier, représentait une menace pour les ressortissants américains, selon Washington. "Il s'affairait activement à mener des actions dans la région – une action d'envergure, comme il disait – qui auraient mis en danger des dizaines, voire des centaines, de vies américaines", a déclaré le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, sur CNN.

"Nous savons que c'était imminent. Nous avons pris notre décision sur la base des évaluations de nos services de renseignement", a indiqué le chef de la diplomatie américaine.

"Il aurait dû être tué il y a des années", lance Trump

Dans une série de tweets, Donald Trump a tenu des propos du même ordre. "Le général Qassem Soleimani a tué ou grièvement blessé des milliers d'Américains sur une longue période et prévoyait d'en tuer beaucoup d'autres (...) Il était directement ou indirectement responsable de la mort de millions de personnes", a écrit le président américain.

Il a également estimé que Qassem Soleimani aurait dû être tué "il y a des années". "Si l'Iran ne sera jamais capable de l'admettre clairement, Soleimani était à la fois détesté et craint dans son pays. Ils ne sont pas aussi tristes que les dirigeants essayent de le faire croire au reste du monde", juge-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.