DIRECT. Mort du général Soleimani : une roquette tombe à proximité de l'ambassade américaine à Bagdad

Samedi, quasi-simultanément, deux roquettes de type Katioucha sont tombées sur une base aérienne abritant des forces américaines se trouvant à 80 kilomètres au nord de la capitale irakienne.

L\'ambassade des Etats-Unis à Bagdad, la capitale irakienne, le 3 janvier 2020.
L'ambassade des Etats-Unis à Bagdad, la capitale irakienne, le 3 janvier 2020. (AMEER AL MOHMMEDAW / DPA / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Les Etats-Unis et l'Iran sont engagés dans une escalade de violence inquiétante. Au lendemain de l'assassinat du général iranien Qassem Soleimani par une frappe américaine en Irak, les tensions restes vives. Ses funérailles ont débuté, samedi 4 janvier. L'élimination du chef de la force Al-Qods des Gardiens de la Révolution provoque un vif esprit de vengeance en Iran. De leur côté, les Etats-Unis ont justifié cette frappe en expliquant qu'une attaque contre les Américains étaient "imminente".

 Roquettes visant des bâtiments américains. Une roquette de type Katioucha est tombée samedi près de l'ambassade américaine à Bagdad, au cœur de la "zone verte", un secteur sous haute sécurité où se trouvent les principales institutions dans la capitale irakienne. Elle n'a fait aucun blessé. Deux roquettes du même modèle sont tombées le même jour sur une base aérienne abritant des forces américaines stationnées à 80 kilomètres au nord de Bagdad.

Funérailles en grande pompe. Des milliers d'Irakiens ont scandé "Mort à l'Amérique", au premier jour des funérailles du général iranien Qassem Soleimani et son bras droit Abou Mehdi al-Mouhandis, tués la veille dans un raid américain. Le Premier ministre irakien participe à ces obsèques.

 Une faction pro-Iran appelle les soldats irakiens à s'éloigner des bases abritant des forces américaines. Les brigades du Hezbollah, la faction pro-Iran la plus radicale du Hachd al-Chaabi irakien, ont appelé samedi soir les forces de sécurité irakiennes à s'éloigner "d'au moins 1 000 mètres" de leurs bases abritant des soldats américains à compter de dimanche soir.

Nouvelle frappe en Irak. Un nouveau raid aérien américain a visé un commandant du Hachd al-Chaabi, coalition de paramilitaires pro-Iran, au nord de Bagdad, selon la télévision d'Etat. La coalition menée par les USA dément de son côté avoir mené des frappes.

Justifications américaines. Donald Trump a déclaré avoir ordonné l'élimination de Soleimani pour "arrêter" une guerre et non pour en commencer une, affirmant qu'une attaque contre des Américains était "imminente".

La promesse d'une "dure vengeance". Téhéran a promis "une dure vengeance" pour la mort de son général. Elle sera menée "au bon endroit et au bon moment", a ajouté l'Iran.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #IRAN

22h37 : La Maison Blanche indique qu'elle va envoyer une communication officielle concernant la frappe de drone qui a tué le général Soleimani au Congrès dans la journée (dans la nuit pour nous).

22h36 : @Charly L'Iran a déjà fait savoir à l'ONU qu'il se réservait le droit d'employer la force, sans avoir recours à cette institution. Il est clair que réclamer des sanctions contre les Etats-Unis serait illusoire, vu qu'ils auraient le pouvoir d'y mettre un veto.

Pour rappel, vous trouverez sur ce lien l'éventail des sanctions possibles.

22h34 : Si il y a vote du conseil de sécurité de l’ONU pour des sanctions contre les USA... peuvent-ils y participer ? Car ils mettront directement leur veto! (Aucun pays ne peut voter des sanctions contre lui même !) que dit la charte dans un tel cas? Qui peut siéger pour un tel vote?

21h54 : On a appris ce soir que le premier ministre irakien et le prince Mohamed Ben Salmane d'Arabie Saoudite se sont entretenus ce soir pour "éviter l'escalade totale", sans plus de précisions.

21h53 : Beaucoup de questions dans votre post @Inquiète ! Alors, d'abord, le ministre des Affaires étrangères allemand Heiko Maas a affirmé dans le journal Bild qu'il envisageait de saisir les Nations unies sur la question, mais aussi un dialogue direct avec l'Iran.

21h52 : Bonsoir Franceinfo,Savez-vous si une réunion du Conseil de Sécurité de l'ONU est prévue concernant la situation en Irak et l'escalade que le monde entier à l'exception de Donald Trump veut éviter entre les États-Unis et l'Iran ? La France l'a-t-elle demandé ?Avez vous des infos sur ce que font les chancelleries pour calmer le jeu ?Merci à vous

21h49 : Le Parlement irakien doit tenir demain en milieu de journée une séance extraordinaire au cours de laquelle il pourrait voter l'expulsion des 5 200 militaires américains déployés en Irak.

21h49 : Après les attaques à l'obus de ce soir, les brigades du Hezbollah, la faction la plus radicale du Hachd, ont appelé les forces de sécurité irakiennes à s'éloigner "d'au moins 1 km" des bases irakiennes où sont présents les soldats américains, à partir de dimanche à 17 heures.

21h48 : Analyse (pas très rassurante) de la chercheuse Erica Gaston, de la New America Foundation, citée par l'AFP : "Les Etats-Unis attaquent directement un général iranien et des groupes combattent désormais ouvertement au service de l'Iran pour venger ce général: ce n'est plus une guerre par procuration, c'est une guerre directe".

21h28 : @Jules Bizar Jouer au jeu des prédictions sur un tel sujet me paraît bien imprudent. Le hashtag #WWIII (troisième guerre mondiale) a certe donné quelques tweets drôles, mais les spécialistes du sujet incitent à la retenue. Notamment depuis que de faux appels à la mobilisation générale circulent sur les réseaux sociaux.

21h24 : Bonsoir. Pour la première fois dans l'histoire, le drapeau rouge (symbole de bataille à venir) a été déployé sur le dôme sacré de la mosquée.. 🕌 Trump va t-il vraiment créer la 3eme guerre mondiale ? Ces menaces sont-elles crédibles ou seule la peur est là et la guerre à jamais n'aura lieu ?

21h22 : Le vice-président américain Mike Pence a-t-il tweeté trop vite ? Dans un tweet, il a lié le général Qassem Soleimani aux attentats du 11-Septembre. Problème : le New York Times souligne que Qassem Soleimani --qui dirigeait déjà à l'époque la Force Qods des Gardiens de la révolution, chargée des opérations extérieures d'Iran-- n'est "cité à aucun moment" dans le rapport de la commission d'enquête parlementaire américaine "sur cet attentat.

21h20 : Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell souligne lors d'un entretien avec son homologue iranien Mohammad Javad Zarif "le besoin de désescalade", après la mort du général iranien Qassem Soleimani.

21h17 : Bonsoir @Ploum ! Le gâte-sauce maison vous avait pourtant servi sur un plateau les chiffres de mobilisation (à Paris, à Rouen, à Marseille et au Havre) et une bonne louchée d'actu internationale (les hashtags et #AUSTRALIE ne sont pas là pour décorer). Ce n'est pas une devinette sur le Louvre qui va vous rester sur l'estomac ?

18h23 : Reuters précise que deux des obus sont tombés près de l'ambassade américaine.

18h51 : Des obus se sont abattus dans la zone verte de Bagdad, sans faire de victime, selon la police irakienne. Pour rappel, c'était la zone réservée au haut commandement américain, qui a été rouverte en juin dernier. Les murs qui l'entouraient avaient été abattus à cette occasion, indiquait le Guardian..

18h51 : 18 heures. On respire un grand coup, et on fait le point sur l'actualité de ce samedi soir.

La procureure de Créteil a livré quelques détails sur le profil de l'agresseur qui a tué une personne et blessé une autre, hier à Villejuif : Nathan C. a été suivi par un psychiatre dès ses 5 ans, et avait arrêté son traitement il y a six mois. Des signes d'une éventuelle radicalisation pourraient requalifier l'affaire, actuellement classée en homicide volontaire, en acte terroriste.

Les prévisions SNCF et RATP sont tombées pour demain. Si au niveau national, la situation s'améliore quelque peu, les usagers des transports parisiens vont devoir rechausser leurs baskets demain.

Les incendies qui ravagent le pays ont détruit une surface égale à deux fois le Danemark. On vous liste ici cinq conséquences de cette catastrophe sans précédent.

L'ambassadeur iranien à l'ONU a promis "une action militaire" en guise de "vengeance dure" pour riposter à "l'acte de guerre" des Etats-Unis, qui ont assassiné le général iranien Qassem Soleimani en Irak.

17h56 : Et pendant ce temps, sur la place Times Square de New York, une manifestation anti-guerre contre l'Iran se déroule... à l'américaine, avec des gens statiques qui agitent des pancartes.

17h12 : Et pendant ce temps, Emmanuel Macron a réagi sur Twitter à la montée des tensions entre l'Iran, l'Irak et les Etats-Unis d'autre part.

16h01 : Il est 16 heures, voici un nouveau point sur l'actualité de ce samedi :

• Une température record de 48,9 °C a été enregistrée dans la banlieue de Sydney. Sur le front des feux de forêt, des dizaines de milliers d'évacuations ont eu lieu et 3 000 militaires réservistes ont été appelés en renfort.

• L'ambassadeur iranien à l'ONU a promis "une action militaire" en guise de "vengeance dure" pour riposter à "l'acte de guerre" des Etats-Unis, qui ont assassiné le général iranien Qassem Soleimani en Irak.

• Plusieurs milliers de personnes, dont des "gilets jaunes", manifestent à Paris pour exiger le retrait de la réforme des retraites. Selon un sondage, 29% des Français souhaitent un tel retrait.

• Et le premier "petit poucet" de ce week-end de Coupe de France est la JS Saint-Pierroise. Les Réunionnais de Régionale 1, la sixième division, se sont qualifiés pour les 16es de finale en battant Niort (1-2), pensionnaire de Ligue 2.

12h52 : @Capitaine F : Des sources irakiennes ont effectivement accusé les Etats-Unis d'avoir mené une nouvelle frappe cette nuit, mais certaines sont depuis revenues sur leur propos. L'armée irakienne et la coalition anti-Etat islamique conduite par les Etats-Unis ont démenti tout bombardement dans le secteur concerné.

12h52 : Bonjour Yann. Un nouveau raid américain a eu lieu cette nuit en Irak tuant des civils iraniens ?

13h00 : Un commandant des Gardiens de la Révolution, cité par l'agence iranienne Tasnim, laisse entrevoir une riposte, dans le secteur du détroit d'Ormuz. "Un grand nombre de destroyers et de navires de guerre américains le traversent", souligne-t-il. Au total, "quelque 35 cibles américaines dans la région et à Tel-Aviv sont à notre portée", ajoute-t-il.

12h44 : "Ils ont entamé un conflit militaire en assassinant, par un acte de terreur, un de nos principaux généraux."

Le représentant de Téhéran aux Nations unies Majid Takht Ravanchi promet une "vengeance dure" et "une action militaire", après "l'acte de guerre" des Etats-Unis. "Par qui, quand et où, c'est l'avenir qui le dira", précise-t-il.

12h43 : De son côté, l'Otan suspend ses missions d'entraînement en Irak. L'Alliance nord-atlantique compte plusieurs centaines de soldats dans le pays, pour entraîner les forces irakiennes afin d'empêcher le retour de l'Etat islamique.

12h42 : Un responsable américain annonce à l'AFP que la coalition antijihadistes emmenée par les Etats-Unis a réduit ses opérations ces dernières heures. La sécurité de ses bases irakiennes a été renforcée, par crainte de représailles, après l'assassinat du général iranien Qassem Soleimani.

12h01 : Il est midi, voici un nouveau point sur l'actualité de ce samedi :

• Des dizaines de milliers d'habitants évacués, 3 000 militaires réservistes appelés en renfort, Sydney menacée de coupures de courant... La situation empire sur le front des feux de forêt en cette journée caniculaire.

• Des funérailles de plusieurs jours ont débuté en Irak, au lendemain de la mort du général iranien Qassem Soleimani, tué dans un raid américain. Une foule de milliers de personnes y a conspué les Etats-Unis.

• 800 000 voyageurs sont attendus dans les gares, pour ce week-end de retours de vacances, qui s'annonce moins perturbé qu'il y a 15 jours. Sur le front syndical, une nouvelle journée d'action a été annoncée pour le 11 janvier.

• L'intervention des forces de l'ordre a permis d'éviter "un carnage", hier, dans un centre commercial du Val-de-Marne, après qu'un homme a tué un passant et blessé trois personnes, affirme le maire de L'Haÿ-les-Roses.

10h38 : Au Liban, où le chef du Hezbollah était un proche du général Soleimani, les appels à la vengeance se multiplient aussi. "Si on ne répond pas aux Américains, ils se croient tout permis. Il faut répondre", affirme un commerçant. Reportage d'Aurélien Colly à Beyrouth.

10h37 : Une "vengeance implacable", mais laquelle ? Dans cet article, Jean-Loup Adénor et Noémie Leclercq listent trois leviers de riposte dont dispose Téhéran : mobilisation des alliés régionaux, attaque d'ambassades ou de troupes américaines au Moyen-Orient ou encore frappes au niveau du détroit d'Ormuz.




(IRANIAN PRESIDENCY / ANADOLU AGENCY / AFP)

10h36 : Plusieurs manifestations ont eu lieu, dès hier, en Iran, en réaction à l'élimination du général Qassem Soleimani. "Nous espérons que les dirigeants du pays donneront une réponse aux Etats-Unis", a confié un manifestant à notre journaliste Siavosh Ghazi. Reportage.

09h45 : "Une guerre qui ne dit pas son nom", "engrenage dangereux"... La presse régionale accorde également une large place au dossier iranien.





09h42 : Le titre principal de ce samedi dans les kiosques est, sans surprise, la confrontation entre les Etats-Unis et l'Iran sur le sol irakien. Voici quelques unes de la presse nationale.



09h22 : @Suzanne : Merci à vous ! Les obsèques qui se tiennent en Irak concernent les dix victimes du raid aérien américain : cinq Iraniens et cinq Irakiens. Les corps seront ensuite acheminés à Kerbala et Najaf, deux villes saintes chiites irakiennes, pour de dernières prières, avant le transfert du corps de Qassem Soleimani en Iran.

09h22 : Merci pour vos voeux Yann et recevez les nôtres. Comment se fait-il que les obsèques du général iranien tué par les Américains ont lieu à Bagdad qui est en Irak ? Merci

09h15 : Le Premier ministre irakien, Adel Abdel-Mehdi, figure parmi les participants aux obsèques. Après ce défilé, des funérailles nationales officielles auront lieu dans la Zone verte de Bagdad, en présence de nombreux autres dirigeants irakiens.

09h53 : Ils scandent "Mort à l'Amérique" ou encore "Vengeance". Des milliers d'Irakiens sont réunis en cortège, autour des cercueils du général iranien Qassem Soleimani et d'Abou Mehdi Al-Mouhandis, son principal lieutenant en Irak, tués hier.










(MURTADHA SUDANI / ANADOLU AGENCY / AFP - WISSM AL-OKILI / REUTERS - THAIER AL-SUDANI / REUTERS)

09h52 : A 9 heures, commençons par un premier point sur l'actualité de ce jour :

• Les obsèques du général Qassem Soleimani, tué hier dans un raid américain en Irak, ont débuté à Bagdad, aux cris de "Mort à l'Amérique". Des sources irakiennes accusent les Etats-Unis d'avoir mené une nouvelle frappe cette nuit.

• Des dizaines de milliers d'Australiens ont été contraints d'évacuer leurs domiciles, ces dernières heures, face aux feux qui risquent d'être renforcés par des températures caniculaires et des vents violents.

• 800 000 voyageurs sont attendus dans les gares, pour ce week-end de retours de vacances, qui s'annonce moins perturbé qu'il y a 15 jours. Sur le front syndical, une nouvelle journée d'action a été annoncée pour le 11 janvier.

• L'intervention des forces de l'ordre a permis d'éviter "un carnage", hier, dans un centre commercial du Val-de-Marne, après qu'un homme a tué un passant et blessé trois personnes, affirme le maire de L'Haÿ-les-Roses.