Iran : une élection présidentielle qui devrait être marquée par une forte abstention

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Iran : une élection présidentielle qui devrait être marquée par une forte abstention
FRANCEINFO
Article rédigé par
S.Perez - franceinfo
France Télévisions

L’Iran doit élire son nouveau chef d’État. En duplex depuis Téhéran dans le 23 heures de Franceinfo vendredi 18 juin, la journaliste Stéphanie Perez fait le point sur cette élection qui pourrait être marquée par un taux d’abstention élevé, symbole du mécontentement d’une partie de la population.

Qui va succéder à Hassan Rohani à la tête de l’Iran ? La population est appelée à voter pour élire son nouveau chef d’État, vendredi 18 juin. Parmi les candidats, le conservateur Ebrahim Raïssi fait figure de favori. Mais le scrutin est marqué par des divisions. Stéphanie Perez, journaliste en duplex de Téhéran, évoque dans le 23 heures de Franceinfo, vendredi, des "fractures au sein même du camp conservateur qui a exprimé publiquement ses dissensions, ce qui est assez rare".

Une forte abstention ?

Stéphanie Perez rapporte que lors de cette l’élection présidentielle, il pourrait y avoir une "participation qui s’annonce historiquement faible. Les Iraniens expriment aujourd’hui publiquement leur mécontentement, c’est un pays qui est asphyxié par la crise, par les sanctions économiques. La tâche du prochain président, ce sera justement de contenir cette colère pour assurer la continuité des institutions de la République islamique", annonce-t-elle. Les premiers résultats sont attendus pour samedi 19 juin à la mi-journée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Iran

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.