DIRECT. Iran : des dizaines de milliers de manifestants pro-régime défilent dans plusieurs villes

Munis de pancartes dénonçant les "fauteurs de troubles", ils ont scandé mercredi des slogans en faveur du guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, mais aussi hostiles aux Etats-Unis et à Israël.

Des manifestants qui soutiennent le gouvernement iranien défilent à Qom (Iran), le 3 janvier 2017.
Des manifestants qui soutiennent le gouvernement iranien défilent à Qom (Iran), le 3 janvier 2017. (MOHAMMAD ALI MARIZAD / AFP)
Ce qu'il faut savoir

En Iran, les manifestations se suivent mais ne se ressemblent pas forcément. Après les mobilisations d'Iraniens contre la vie chère et les mesures de l'exécutif, des dizaines de milliers de manifestants pro-régime se sont rassemblés, mercredi 3 janvier, dans plusieurs villes d'Iran. Suivez la situation dans notre direct.

 "Fauteurs de troubles". C'est ainsi que les manifestants, qui soutiennent le gouvernement, qualifient les critiques du régime qui battent le pavé depuis le 28 décembre. Ils scandent des slogans en faveur de l'ayatollah Ali Khamenei, mais aussi : "Mort à l'Amérique" et "Mort à Israël".

Mobilisations dans plusieurs régions du pays. La télévision d'Etat a diffusé en direct des images de manifestations massives dans les villes d'Ahvaz (sud-ouest du pays), Arak (centre), Ilam (ouest), Gorgan (nord) et Kermanshah (ouest) notamment.

Nuit calme à Téhéran. Les manifestations de mercredi interviennent après une nuit calme dans la capitale, Téhéran, qui avait connu de petites manifestations les trois nuits précédentes. Selon les chiffres publiés par les autorités, 450 personnes ont été arrêtées à Téhéran depuis samedi soir et des centaines d'autres en province.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #IRAN

23h14 : "Le manque d'espoir et la déprime sont de plus en plus forts." Depuis plusieurs jours, l'Iran est le théâtre de violentes protestations contre les difficultés économiques et le pouvoir politique. Joints par franceinfo, des Iraniens témoignent de l'ambiance qui règne chez eux.

17h46 : Le chef des Gardiens de la révolution, l'armée d'élite du pouvoir iranien, assure être en mesure d'annoncer "la fin de la sédition", en référence aux protestations contre le pouvoir qui secouent l'Iran depuis près d'une semaine. "Il y a eu au maximum des rassemblements de 1 500 personnes", dit-il.

18h01 : Le Haut Commissaire des Nations unies aux droits de l'Homme appelle les autorités iraniennes à donner des consignes de modération aux forces de l'ordre. Les manifestants "ont le droit d'être entendus", dit-il.

11h40 : Le président iranien Hassan Rohani a déclaré espérer que les manifestations prendront fin "dans quelques jours, au cours d'un entretien téléphonique avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan, selon un communiqué de la présidence turque.




(Stephanie Keith/REUTERS)

10h35 : Munis de banderoles dénonçant les "fauteurs de troubles", des dizaines de milliers de manifestants dans plusieurs villes iraniennes reprennent des slogans en faveur du guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, mais aussi "mort à l'Amérique" ou "mort à Israël", selon des images diffusées par la télévision d'Etat.






(HAMED MALEKPOUR / TASNIM NEWS / AFP)

08h23 : Dans le pays, de nombreuses femmes appellent les Iraniennes à enlever leur voile aujourd'hui à l'occasion du #WhiteWednesdays. Cette action fait référence à la photo d'une femme tête nue, devenue symbole de la protestation. La photo est toutefois antérieure au mouvement.

08h20 : Des dizaines de milliers de manifestants pro-régime se sont rassemblés dans plusieurs villes d'Iran pour soutenir le régime et condamner les "troubles" qui ont agité le pays ces derniers jours, selon des images diffusées en direct par la télévision d'Etat.

08h08 : Des dizaines de milliers de personnes manifestent lors de rassemblements pro-régime, annonce la télévision d'Etat.