Iran : Hassan Rohani devient officiellement le nouveau président de la République islamique

Deux mois après son élection, Hassan Rohani a été officiellement intronisé, samedi après-midi, par le Guide suprême de la révolution. Considéré comme un modéré, malgré des déclarations polémiques à l'encontre d'Israël, il succède à Mahmoud Ahmadinejad à la tête de l'Iran.

(Raheb Homavandi Reuters)

L'Iran a officiellement tourné la page, ce samedi, sur les huit années de pouvoir de Mahmoud Ahmadinejad. Le nouveau président de la République islamique iranienne se nomme Hassan Rohani ; il a été officiellement intronisé au cours d'une cérémonie retransmise en direct à la télévision, par le Guide suprême Ali Khamenei, qui lui a déposé un baiser sur la joue.

Son chef de cabinet a lu le décret d'investiture écrit de sa main : "Le choix d'un homme compétent qui a servi pendant trois décennies l'establishment et a résisté face aux ennemis en tant que religieux témoigne d'un message de fidélité au régime et de confiance au clergé ".

Hassan Rohani doit prêter serment dimanche. Il a promis de tout faire "pour sauver l'économie, relancer l'entente constructive avec le monde, faire de nouveaux pas pour la grandeur de l'Iran, assurer les intérêts nationaux et lever les sanctions injustes " sur l'Iran, à cause de son programme nucléaire.

> Découvrez le portrait d'Hassan Rohani

Élu en juin dernier, avec 51 % des voix, Hassan Rohani fait partie des personnalités modérées du régime. Plusieurs pays occidentaux ont d'ailleurs marqué leur volonté de travailler avec lui. Mais il s'est fait remarquer vendredi, à l'occasion d'un discours pré-investiture, par sa rhétorique très dure à l'encontre d'Israël. En cela, il semble se placer dans la droite ligne de son prédécesseur.