Cet article date de plus de six ans.

Irak : un raid aérien des forces irakiennes vise un convoi du chef de Daech

Une frappe aérienne irakienne a visé le convoi du chef de l'Etat islamique (EI), Abou Bakr al-Baghdadi, dans l'ouest de la province d'Anbar, près de la frontière syrienne, a annoncé l'armée irakienne dans un communiqué. Mais selon des témoins, Al-Baghdadi ne figurerait pas parmi les victimes de ce raid.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Les forces irakiennes ont affirmé dimanche avoir touché dans un raid aérien le convoi du chef du groupe Etat islamique (EI). Photo d'illustration © REUTERS)

"Les forces aériennes irakiennes ont bombardé le convoi du terroriste Abou Bakr al Baghdadi qui se dirigeait vers Karabla pour participer à une réunion des commandants de Daech", a indiqué dimanche après-midi un communiqué de l’armée irakienne, qui ajoute que son aviation a également bombardé le site où était prévue cette réunion, sans préciser la date de ce raid. "Nombre de dirigeants de l'EI ont été tués ou blessés. On ignore le sort de l'assassin Al Baghdadi, il a été évacué à bord d'un véhicule, on ne sait pas au juste dans quel état", poursuivait le texte. 

Quelques heures plus tard, des sources médicales et des témoins confirmaient que huit dirigeants du groupe Etat islamique (EI) avaient été tués pendant le raid mais que  le "calife" Abou Bakr al Baghdadi ne figurait pas parmi les victimes.

 Les forces de sécurité irakiennes ont dans le passé affirmé que le chef du groupe Etat islamique avait été blessé ou tué dans des raids mais ces affirmations n'avaient jamais pu être vérifiées ou s'étaient ensuite avérées fausses.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.