Vidéo Dans certaines régions d’Inde, marier les morts est une tradition

Publié Mis à jour
Article rédigé par

Marier les défunts, c’est une tradition célébrée dans l’État indien du Karnataka. Retour sur la cérémonie de mariage de la cousine d’Arun, qui aurait eu 28 ans aujourd’hui. 

Ce n’est pas vraiment triste. Ce n’est pas comme un enterrement, c’est une fête, tout le monde est de bonne humeur, fait des blagues.” Dans certaines régions d’Inde, il est coutume de marier les morts au moment où ils auraient atteint leur majorité. Un moyen pour la famille de faire leur deuil et de perdurer la mémoire de leurs enfants décédés.

Nous pensons qu’ils vivent parmi nous, même après leur mort”  

Nous pensons qu’ils vivent parmi nous, même après leur mort, et on veut leur offrir ça, même dans l’au-delà, pour qu’ils soient heureux.” Marier deux personnes décédées il y a plus de vingt ans, c'est une pratique courante dans cette communauté très soudée de l'État indien du Karnataka. Pourtant, cette pratique se perd progressivement au fil du temps.

Pour Arun, la disparition de cette tradition est liée à la réduction de la mortalité infantile dans sa communauté. En effet, si les hôpitaux étaient autrefois inaccessibles dans cette région, l’accès au soin a été grandement facilité ces dernières années. Après avoir assisté au mariage, Arun, la cousine de la défunte décédée des années plus tôt, comprend que cette pratique est un moyen d’aider les familles endeuillées à tourner la page.  “Ça aide la famille à faire le deuil. Des parents ne pourront jamais oublier leur enfant”.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.