La broderie Lesage crée une nouvelle route de la soie

France 2 s'est rendue à Chennai, en Inde, où l'héritier de la mythique maison Lesage s'est associé aux brodeurs indiens pour développer un savoir-faire unique.

FRANCE 2

À Chennai, dans le sud de l'Inde, un savoir-faire ancestral se transmet de génération en génération. Voilà vingt ans, le petit-fils de la plus grande famille de brodeurs parisiens arrive en ville et a un véritable coup de cœur pour cette tradition indienne. Il apprend le tamoul. "Je suis tombé amoureux de ce pays que j'aime particulièrement et je me suis rendu compte que la force et la présence de la broderie étaient égales dans les deux pays entre la France et l'Inde, explique Jean-François Lesage au micro de France 2. Je souhaitais créer une manufacture d'excellence".  

Proche des rituels indiens

Année après année, il développe et fait rayonner cette tradition, aidé par un carnet d'adresses bien rempli. Ainsi, une pièce est destinée à un hôtel de luxe parisien, une autre pour un palais de Dubaï. Créateurs de mode, architectes, et même le musée du Louvre, les clients sont prestigieux. 200 brodeurs travaillent ici, beaucoup d'hommes, mais aussi des femmes. Tous originaires d'un même village. "Pour un artisan indien, le fait de broder très longtemps sur des surfaces immenses des centaines de milliers de points n'est pas un problème. La répétition des choses est assez proche des rituels qui font partie de la culture indienne, alors qu'en France, on a une approche des choses qui est peut-être plus inventive, mais un peu moins de patience", reconnaît Jean-François Lesage.

Le JT
Les autres sujets du JT