Inde : une tempête détruit deux piliers décoratifs de l'entrée du Taj Mahal

Un pilier de la Porte royale et un autre à la Porte du Sud ont été balayés par les rafales de vent.

Vue du Taj Mahal depuis la Porte royale dont un pilier s\'est effondré, à Agra, en Inde, le 12 avril 2018.
Vue du Taj Mahal depuis la Porte royale dont un pilier s'est effondré, à Agra, en Inde, le 12 avril 2018. (AFP)

Une tempête accompagnée de violentes rafales de vent a fait s'effondrer, mercredi, deux piliers aux entrées du complexe du Taj Mahal, a annoncé jeudi 12 avril un responsable du site. Il s'agit de "deux piliers décoratifs". "L'un des piliers était à la Porte royale, et l'autre à la Porte du Sud", a précisé à l'AFP un responsable des services archéologiques indiens.

C'est souvent à travers la Porte royale, une forteresse en pierre rouge, que les touristes découvrent le Taj Mahal, inscrit au patrimoine de l'humanité de l'Unesco. C'est l'un des deux impressionnants piliers qui l'encadraient qui s'est effondré. Aucun des quatre minarets de marbre blanc entourant le Taj Mahal, pas plus que le spectaculaire mausolée lui-même, n'ont été endommagés par la tempête.

Le Taj Mahal, qui reçoit plus de 10 000 visiteurs par jour, a été construit durant la première moitié du XVIIe siècle par l'empereur moghol Shah Jahan en mémoire de son épouse Mumtaz Mahal, morte en 1631 en donnant naissance à leur quatorzième enfant. Le monument emblématique souffre aujourd'hui de la pollution atmosphérique, qui jaunit son marbre, mais aussi du tourisme de masse, qui endommage sa structure. La rénovation, entamée il y a quatre ans, doit bientôt s'attaquer à la partie la plus délicate, le dôme.