Inde : la fin du plastique à usage unique

L'Inde a proclamé une nouvelle loi pour interdire le plastique à usage unique, mais doit faire face à un autre défi écologique : le recyclage.

Franceinfo
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

À partir de mercredi 2 octobre, l'Inde interdit définitivement les plastiques à usage unique, comme les sacs, les gobelets, les pailles et les petites bouteilles. Le pays fait partie des plus gros pollueurs après la Chine et les États-Unis. Cette révolution écologique est difficile à accepter pour les travailleurs de l'industrie plastique. "Je me demande ce que je vais devenir", s'inquiète Bijendra Singh.

Entre 5 et 10% de réduction

Pour les écologistes, la priorité est de trouver des solutions durables sur le plan social et économique. Mais le vrai problème reste le recyclage. "On est à peine capable de séparer les déchets organiques des déchets secs", rappelle Swati Singh Sambyal, chef du programme de gestion de l'environnement CSE. Plusieurs états de l'Inde ont déjà fait passer des lois sur l'interdiction de plastique, comme à New Delhi en 2009 ou Bombay en 2018. Mais le pays continue de se débarrasser de ses plastiques dans des décharges à ciel ouvert. La nouvelle loi devrait réduire de 5 à 10% la consommation annuelle de plastique en Inde.

Du plastique flotte dans les eaux marseillaises, le 30 mai 2019.
Du plastique flotte dans les eaux marseillaises, le 30 mai 2019. (BORIS HORVAT / AFP)