Inde : face aux brouillards polluants, New Delhi ferme les écoles

Publié Mis à jour
Inde : face aux brouillards polluants, New Delhi ferme les écoles
franceinfo
Article rédigé par
L. Paichard, A. Forget, M. Boyer, A. Guérard, U. Cailloux - franceinfo
France Télévisions

Face à la pollution de l'air, la ville indienne de New Delhi va fermer les écoles pendant une semaine. Les travaux de construction en cours seront également interrompus. Il s'agit d'une première mesure de ce type liée à la pollution dans le pays.

Depuis dix jours, la ville de New-Delhi (Inde) est confrontée au brouillard qui assombrit le quotidien de ses quelque 20 millions d'habitants. Afin de lutter contre cette pollution liée aux particules fines, au monoxyde de carbone ou au dioxyde de soufre, la mégalopole va agir en retreignant certains déplacements. Concrètement, dans la capitale indienne, les écoles seront fermées jusqu'au 20 novembre prochain et les travaux de constructions seront suspendus, une semaine durant.

Un phénomène récurrent

C'est la première mesure de ce type destinée à lutter contre ce phénomène annuel. Depuis dix ans, il se reproduit à la même période à cause du brûlis agricole, de la fête Diwali et du trafic automobile important. Les 11 et 12 novembre derniers, New Delhi a enregistré son pire indice de la qualité de l'air de la saison. Des chiffres qui ont conduit les autorités locales à prendre ces mesures drastiques. "Ce n'est certainement pas une solution à long terme mais il y a quelques semaines la qualité de l'air était vraiment mauvaise. Maintenant, les niveaux ont baissé. Quand les écoles rouvriront, la situation sera bien meilleure pour les enfants", estime un habitant. La Cour suprême du pays a même suggéré un confinement de la capitale. Celui-ci n'est pas exclu par les autorités locales.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.