Inde : des tigres sont tués pour leur « vertus médicinales »

En Inde, le braconnage des tigres prend des proportions alarmantes.

En Inde, des tigres sont tués pour leur « vertus médicinales ». L’année dernière, 50 tigres ont été tués. C’est un record depuis 15 ans. En 2017, 16 tigres ont été tués depuis le 1er janvier.

« Un combat difficile »

La peau et les os des tigres sont vendus sur le marché noir chinois, où ils sont utilisés comme remèdes traditionnels. Ce trafic a des conséquences dramatiques, au début du 20ème siècle on comptait 40 000 tigres, contre 3891 en 2016.

« Si nous pouvons faire quelque chose pour la préservation des tigres, cela aidera à préserver notre environnement, aucun programme ne le dira aussi explicitement : protection des forêts, conservation de l’eau, préservation de la Terre et purification de l’environnement" , explique Harsh Vardhan, ministre de l’environnement indien.

Aujourd’hui, la moitié de la population mondiale du tigre se trouve en Inde, pourtant selon Harsh Vardhan il sera difficile de lutter contre les braconniers.

« Nous développons des technologies pour la protection des tigres, mais les braconniers développent une meilleure technologie pour la détruire. C’est un combat difficile. »