Inde : Bombay paralysée par les manifestations des dalits

Des milliers de manifestants ont manifesté mercredi 3 janvier dans pour dénoncer les violences subies par les dalits, ou intouchables, le 1er janvier, lors d’une commémoration.

Franceinfo

À Bombay, ils ont bloqué les trafics et les transports et provoqué la fermeture des magasins et des écoles. Les dalits, cette population exclue du système des castes, protestaient après la mort d'un intouchable en marge d'une cérémonie. Les manifestations ont duré trois jours. Un évènement à peine croyable dans cette agglomération de 21 millions d’habitants.

La stigmatisation demeure

En Inde, les dalits Valmiki sont traditionnellement éboueurs ou nettoyeurs d'égout. Ils vivent dans des quartiers séparés et les membres des autres castes refusent souvent de partager la même nourriture qu'eux. L'intouchabilité a été abolie il y a 67 ans, mais les dalits sont toujours ostracisés et n'ont pas le droit d'entrer dans les temples. Dans les villes cependant, les identités se brouillent et ces anciens intouchables sont mieux traités. Mais la stigmatisation demeure.

Les dalits, anciens intouchables, sont encore très discriminés dans la société indienne. Ici en juin à New Delhi, lors d\'une manifestation contre les violences et les discriminations.
Les dalits, anciens intouchables, sont encore très discriminés dans la société indienne. Ici en juin à New Delhi, lors d'une manifestation contre les violences et les discriminations. (SAJJAD HUSSAIN / AFP)