Criblée de dettes, la compagnie Jet Airways annule tous ses vols

La date à laquelle le transporteur, qui emploie 20 000 personnes, pourrait reprendre son envol, n'est pas connue.

Des avions de la compagnie Jet Airways à Bombay en Inde, le 25 mars 2019.
Des avions de la compagnie Jet Airways à Bombay en Inde, le 25 mars 2019. (PUNIT PARANJPE / AFP)

La disparition semble inéluctable. La compagnie aérienne indienne Jet Airways, criblée de dettes, a annoncé, mercredi 17 avril, la suspension de tous ses vols, laissant ses clients dans l'incertitude quant à sa capacité à retrouver les airs un jour. Au bord de la faillite avec une dette de plus d'un milliard de dollars, l'entreprise au logo jaune et bleu est passée le mois dernier sous le contrôle d'un consortium de prêteurs emmené par la State Bank of India (SBI).

Les nouveaux actionnaires majoritaires avaient promis d'injecter 218 millions de dollars de financement d'urgence, mais aucun accord n'a été trouvé ces derniers jours pour le déblocage vital d'une tranche de 57,5 millions de dollars. "En conséquence, avec effet immédiat, Jet Airways est obligé d'annuler tous ses vols intérieurs et internationaux. Le dernier vol s'effectuera aujourd'hui", a déclaré la société dans un communiqué transmis mercredi soir à la Bourse de Bombay.

La date à laquelle la compagnie aux 20 000 employés pourrait reprendre son envol n'est pas connue en l'état, ni même si elle le pourra. Jet Airways a indiqué attendre la finalisation du processus d'appel d'offres lancé par la SBI, ouvert jusqu'au 10 mai. L'assistance aux passagers et les équipes nécessaires à un éventuel redémarrage des opérations de vols resteront opérationnelles dans l'immédiat. La flotte de Jet Airways, qui comptait encore près de 120 avions en janvier, était réduite mercredi à seulement cinq appareils en raison du non-paiement d'échéances de crédit-bail.