Cet article date de plus de huit ans.

Inde : près de 6.000 morts après la mousson

En Inde, un mois après les inondations qui ont frappé le pays, les 5.748 personnes disparues sont désormais présumées mortes, ont indiqué lundi les autorités. La mousson est arrivée plus tôt que prévu et a pris tout le monde de court.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Stringer India Reuters)

Un mois après les fortes pluies qui ont frappé l'Inde, les autorités ont annoncé lundi que les 5.748 personnes portées disparues sont désormais présumées mortes. La mousson, arrivée plus tôt que prévu dans le nord du pays, a provoqué d'importantes inondations et des glissements de terrain. 

Selon le chef de gouvernement de l'Uttarakhand, un Etat du nord de l'Inde le plus touché par ces inondations, "5.748 personnes sont portées disparues et les procédures de comprensation financière pour leurs familles vont débuter demain [mardi] en présumant qu'elles sont mortes" . Le gouvernement a promis de verser 500.000 roupies (environ 6.300 euros) aux familles de chaque victime qui a péri dans les crues. L'Etat va débloquer la même somme pour chaque enfant ayant perdu ses parents dans la catastrophe. 

Le 15 juin dernier, les rivières en crue ont emporté des villages entiers, détruit plus de 1.000 ponts et des routes menant à des sites de pélerinage situés en altitude. L'Etat de l'Uttarakhand est surnommé "Terre des dieux" en raison des nombreux lieux sacrés qu'il abrite.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.