Cet article date de plus de six ans.

Incendie à Fort McMurray : la ville pourrait rester fermée des semaines, voire des mois

Face à l'incendie toujours hors de contrôle à Fort McMurray au Canada, les autorités font évacuer les habitants de la ville pour plusieurs semaines, voire plusieurs mois.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Un convoi d’habitants de Fort McMurray fuit la ville face à l’incendie hors de contrôle © REUTERS/Mark Blinch)

Les réfugiés qui ont fui la ville de Fort McMurray dans l'Alberta au Canada ne pourront peut-être pas revenir sur place avant longtemps, alors que l'immense incendie qui fait rage depuis mardi est toujours hors de contrôle : "La première ministre et les chefs des pompiers ont prévenu que ce ne serait pas une question de jours mais peut-être de semaines ou de mois ", a expliqué sur France Info le journaliste de Radio Canada Nicolas Pelletier, qui se trouve avec des réfugiés à Lac Labiche, dans le sud de la province.

"Ce n'est pas une priorité des pompiers de ramener les habitants de Fort McMurray, mais d'assurer la sécurité de ceux-ci et du site. Il faudra vérifier tous les réseaux d'électricité ou de gaz ", poursuit le journaliste. 2.000 bâtiments ont brûlé en ville, mais le centre a été épargné. Il doit être ouvert à la presse mais les habitants ne pourront pas revenir vérifier leurs maisons.

Seule consolation pour eux, l'immense élan de solidarité qui traverse tout le pays : "Déjà une trentaine de millions de dollars canadiens ont été récupérés via la Croix-Rouge. Une somme qui égalera celle du gouvernement canadien pour venir en aide aux évacués ", précise le journaliste.

Des convois géants de réfugiés

Un grand convoi de 1.500 voitures remplies d'habitants de Fort McMurray et escorté par la police est prêt à traverser la ville au milieu des fumées d'incendie et des quartiers ravagés par le feu, a raconté sur France Info le journaliste de Radio Canada Nicolas Pelletier : "Aux aurores, un premier convoi est parti, a traversé la ville, ce qu'on n'avait pas réussi à faire depuis mardi ", a-t-il détaillé. Les autorités espèrent poursuivre cette évacuation par voie routière pour "pouvoir amener ces personnes soit dans des refuges, soit chez des amis ", poursuit Nicolas Pelletier.

D'autres évacuations se sont fait par voie aérienne. "L'objectif est d'en évacuer 8.000 par avion ", précise le journaliste. "4.000 ont été évacués hier soir. On a bon espoir d'évacuer les 4.000 autres ". 17.000 habitants restent bloqués dans le nord de la ville, où 2.000 bâtiments ont brûlé. 80.000 personnes ont été évacuées de Fort McMurray depuis mardi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.