Cet article date de plus de dix ans.

Greenpeace occupe le siège de Shell France

Une vingtaine de militants de Greenpeace ont occupé jeudi matin les locaux de Shell France à Colombes. Ils voulaient protester contre un projet de forage pétrolier dans l'Arctique. Ils ont été délogés par la police.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Des militants de l'ONG Greenpeace ont réussi à entrer jeudi matin dans
les locaux du siège social français de la compagnie pétrolière Shell, à
Colombes (Hauts-de-Seine). Une dizaine de militants ont occupé les locaux, en
déployant des banderoles "Stop Shell" et "Bas les
pattes"
pendant qu'un autre groupe construisait une sorte de
sanctuaire en neige artificielle.

L'ONG souhaite empêcher le groupe pétrolier de forer du
pétrole en eau profonde dans l'Arctique. Une exploitation qui pourrait
commencer dans quelques semaines. "Une marée noire dans cet environnement
fragile serait un désastre. Les dangers de l'exploitation arctique sont
immenses"
, selon un communiqué de Greenpeace.

Les 23 militants ont été interpellés par la police, avant d'être conduits aux commissariats de Colombes et d'Asnières, pour des contrôles d'identité.

Sur une page internet dédiée, Greenpeace a diffusé des images vidéo
de cette occupation ainsi que d'autres actions menées depuis le début de la
semaine. Des militants ont organisé des interventions similaires en Suède, en
Suisse, au Royaume-Uni, au Danemark et en Argentine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.