VIDEO. Grèce : le poids de l'Église orthodoxe

Au lendemain de la victoire de Syriza, le Premier ministre Alexis Tsipras annoncera ce mardi 27 janvier, la composition de son gouvernement. Athée, il doit faire face à la prédominance de l'église dans le pays.

FRANCE 2

Lundi 26 janvier, lors de la prestation de serment du nouveau Premier ministre, les hauts dignitaires religieux étaient absents. Néanmoins, le poids de l'Église orthodoxe reste déterminant dans le pays. Plus de 90% de la population est croyante.
Dans une Grèce profondément religieuse, l'athéisme assumé du Premier ministre fait polémique. Alexis Tsipras a osé ce qu'aucun de ces prédécesseurs n'a fait : prêter serment en se passant de la bible et de l'archevêque.

La solidarité comme lien

Une démarche qui n'a néanmoins pas suscité une levée de boucliers. "Je suis croyant, j'aurais préféré une prestation de serment religieuse, mais puisque la Constitution le prévoit, je n'ai rien à dire", déplore Stelios Zios, tailleur.

Ce matin dans le quartier de la Cathédrale, les prêtres ont préféré taire le problème pour mettre en avant ce qui les rapproche du parti politique : la solidarité.
"Je pense que ce gouvernement a plus de points communs avec l'église que tous les autres gouvernements précédents. Idéologiquement, il est très à gauche, mais il est plus proche de l'église au niveau de la solidarité et du social", explique Panayotis Theodorolopoulos, commerçant.

Le JT
Les autres sujets du JT