Référendum en Grèce : la réaction des politiques français

Plusieurs hommes politiques ont réagi au résultat du référendum grec, dimanche 5 juillet.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Le verdict est tombé. Le "non" l'a emporté lors du référendum, dimanche 5 juillet en Grèce. Plusieurs hommes politiques ont réagi. Pour Alain Juppé (Les Républicains), "ce refus n'est pas la sortie de l'Union européenne. Cela dit, cela va entraîner beaucoup de discussions. C'est une situation très compliquée, il faut en mesurer toutes les conséquences pour la zone euro et le peuple grec".

De son côté, Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche) n'a pas caché sa joie : "C'est une très bonne nouvelle, les Grecs ont été soumis à une violence inouïe, [...] en dépit de tout ça, ils ont voté 'non'. Cela va obliger l'Eurogroupe à discuter sur d'autres bases."

"Le début de la fin de la zone euro" ?

"Je suis heureux, malgré toute la propagande, le peuple grec a dit 'non'. Ce 'non' est un non à un énième plan de renflouement contre eux, qui aurait coûté très cher aux contribuables français. Je pense que l'on assiste au début de la fin de la zone euro", a pour sa part expliqué Florian Philllippot (FN).

Le JT
Les autres sujets du JT
Le candidat du Front de gauche à la présidentielle, Jean-Luc Melenchon, le 18 mars 2012, place de la Bastille, à Paris.
Le candidat du Front de gauche à la présidentielle, Jean-Luc Melenchon, le 18 mars 2012, place de la Bastille, à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)