Pic de chaleur : la Grèce subit sa pire canicule depuis 30 ans

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Grèce : le pays subit sa pire canicule depuis 30 ans
France 3
Article rédigé par
D.Schlienger, S.Prousalis, P.Kapantais, F.Cardoen - France 3
France Télévisions

La Grèce est frappée par une canicule historique, la pire depuis une trentaine d'années, mais aussi par des incendies. La température atteint 45°C, la chaleur est insoutenable.

Ce sont des images qui font transpirer. Cela fait 34 ans que la Grèce n'a pas subi une telle canicule. À 9h50, le mardi 3 août, il faisait déjà 42°C. Le pic a atteint 45°C. "On ne s'attendait pas vraiment à avoir 40 degrés, on penserait que ce serait plutôt 30, 35", raconte une vacancière. Tôt le matin, les touristes se pressent devant l'Acropole. Tous les sites archéologiques grecs sont fermés l'après-midi à cause de ces températures exceptionnelles. Alors, il n'y a que quelques heures pour en profiter, en prenant beaucoup de précautions.

Températures historiques

Il faut se rafraîchir à tout prix, même le soir. À minuit, il fait encore 34°C. "Il fait trop chaud ! Plus que vous ne pouvez l'imaginer !", s'exclame un passant. "On souffre. À chaque fois qu'on sort, on transpire et c'est quelque chose d'assez particulier et [difficile à définir] pour un Français", explique un autre. Ces températures historiques provoquent des incendies à répétition.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Grèce

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.