Cet article date de plus de six ans.

Les députés allemands donnent leur feu vert aux négociations sur le plan d'aide à la Grèce

La chambre basse du Parlement allemand a validé, à une large majorité, la participation de l'Allemagne aux négociations, après l'accord trouvé lundi entre la Grèce et la zone euro.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La chancelière allemande, Angela Merkel, lors du vote du Bundestag sur la participation de l'Allemagne aux négociations sur le plan d'aide à la Grèce, vendredi 17 juillet 2015, à Berlin. (AXEL SCHMIDT / REUTERS)

Les députés du Bundestag, la chambre basse du Parlement allemand, ont donné leur accord, vendredi 17 juillet, à la participation de l'Allemagne à des négociations sur un troisième plan d'aide à la Grèce, suite à l'accord trouvé lundi entre Athènes et la zone euro.

Le "oui" l'a emporté à une large majorité, avec 439 voix, contre 119 votes pour le "non", et 40 abstentions. Le nombre d'opposants au plan d'aide est près de deux fois supérieur à celui que pressentaient les médias allemands, explique Reuters. S'adressant à l'assemblée avant le vote, la chancelière, Angela Merkel, avait estimé qu'il serait "irresponsable" de ne pas aider la Grèce, sous peine d'un "chaos assuré".

La dernière condition au début des négociations sur le plan

Ce feu vert allemand était la dernière condition posée au début des négociations de la zone euro sur le programme d'aide, dont seuls les contours ont été fixés dans l'accord entre la Grèce et la zone euro : plus de 80 milliards d'euros d'aide sur trois ans en échange d'importantes réformes et privatisations. Les ministres de la zone euro doivent s'entretenir par téléphone vendredi après-midi, et lancer officiellement les négociations.

Le Bundestag devra à nouveau approuver, comme d'autres parlements européens, le plan d'aide une fois que ses modalités et son volume auront été fixés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Grèce

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.