Cet article date de plus de cinq ans.

La Grèce va-t-elle devoir vendre son patrimoine ?

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
La Grèce va-t-elle devoir vendre son patrimoine ?
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Athènes pourrait envisager de proposer ses trésors de l'Antiquité aux plus offrants pour sauver son économie. Elle vient de privatiser des centaines de sites archéologiques.

C'est une idée qui peut sembler choquante mais qui n'est pas improbable. Alors que la Grèce traverse une longue crise économique, Athènes a déjà mis à vendre une partie de son patrimoine : 538 sites archéologiques dont la ville antique de Pella, mais aussi le stade olympique, 30 hôtels de luxe, près de 24 000 terrains et 597 îles paradisiaques qui sont désormais sur le marché.

Vendre son âme pour sauver l'économie

Cette vertigineuse liste de privatisations vient compléter la précédente qui proposait aux plus offrants d'acquérir des ports, aéroports, la poste, des châteaux et même son chemin de fer. Pour certains, la Grèce est en train de vendre son âme, mais ils sont de plus en plus nombreux à se résigner pour sauver les caisses du pays. Si certaines îles ont déjà été cédées à des investisseurs étrangers, d'autres transactions peinent à se faire : la vente des deux tiers du port du Pirée à la Chine n'est toujours pas actée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Grèce

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.