L'urgence d'un accord entre la Grèce et l'Union européenne

En Grèce, le compte à rebours a commencé. Un accord doit absolument être trouvé.

France 3

Très peu d'informations ont circulé sur les tractations en coulisses. Le sommet européen de Bruxelles, prévu lundi 22 juin, s'annonce crucial. Ce dimanche 21 juin, à Athènes, les habitants sont lassés par les énièmes négociations sur la dette. "Je ne suis pas inquiet, à la fin ils trouveront un accord, que ce soit demain ou plus tard dans la semaine. C'est une question de temps et je pense qu'il y aura des concessions des deux côtés", estime un habitant.

Le risque du défaut de paiement

Les négociations en question portent sur le déblocage de 7,2 milliards d'euros de prêt à la Grèce. C'est la dernière tranche du remboursement de la Grèce mais depuis quatre mois, depuis l'élection d'Alexis Tsipras, les Européens posent des conduitions et refusent de verser cet argent sans contrepartie. Or, Athènes a besoin de cet argent pour rembourser un autre prêt : au plus tard, au 30 juin, la Grèce doit rembourser 1,6 milliard d'euros au FMI. Si le pays ne rembourse pas, il risque de se retrouver en défaut de paiement, une situation extrêmement rare pour un pays, qui pourrait mettre la Grèce à genoux et fragiliser toute la zone euro.

Jean-Claude Juncker et Alexis Tsipras, le 3 juin 2015 à Bruxelles (Belgique).
Jean-Claude Juncker et Alexis Tsipras, le 3 juin 2015 à Bruxelles (Belgique). (FRANCOIS LENOIR / REUTERS)