Grèce : un délai supplémentaire accordé à Athènes

En direct de Bruxelles, Pascal Verdeau fait le point sur les discussions.

FRANCE 3

Après de longues heures de discussion, ce dimanche 12 juillet, l'Eurogroupe a finalement accordé à la Grèce jusqu'à mercredi pour apporter des gages supplémentaires. "Les ministres des Finances ont accouché au forceps d'un document qui est examiné en ce moment même par les chefs d'État", rapporte Pascal Verdeau avant de préciser que les créanciers veulent la Grèce prouve sa bonne foi.
Pour prouver sa bonne foi, les créanciers souhaitent que le gouvernement grec fasse adopter par le parlement dans les trois jours un paquet de 12 réformes dont celles sur la TVA, les retraites et les privatisations.

Des arrières pensés

Berlin pour sa part a proposé comme option une sortie temporaire de la Grèce de la zone euro. "Les arbitrages vont durer une partie de la nuit avec aussi des arrières pensés politiques. Certains dirigeants veulent donner une leçon à Tsipras voire l'humilier, ou faire tomber son gouvernement", poursuit le journaliste de France 3 avant de préciser que le troisième plan d'aide pour la Grèce est chiffré à près de 80 milliards d'euros.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, le 12 juillet 2015 à Bruxelles (Belgique).
Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, le 12 juillet 2015 à Bruxelles (Belgique). (THIERRY CHARLIER / AFP)