Grèce : retour de la droite au pouvoir

En Grèce, les électeurs ont sanctionné les promesses non tenues et la politique d'austérité d'Alexis Tsipras. La droite revient au pouvoir avec Kyriakos Mitsotakis.

France 3

Élu en 2015 avec son parti de gauche radicale Syriza, le Premier ministre grec Alexis Tsipras a reconnu sa défaite aux élections législatives anticipées qui se sont déroulées dimanche 7 juillet. "Alexis Tsipras même s'il avait été élu il y a quatre ans avec un message d'espoir de protection des classes moyennes et de baisse des impôts, a tourné le dos à ses engagements", explique la journaliste de France 3 Alexia Kefalas depuis Athènes (Grèce).

La droite va faire du social

"Les chiffres de l'économie allaient mieux avec la croissance et un excédent budgétaire primaire. Mais cela ne s'est pas ressenti dans le quotidien des Grecs et il en a payé le prix fort. Il laisse sa place à Kyriakos Mitsotakis, descendant d'une dynastie politique, qui, ironie du sort pour un parti conservateur, va appliquer une politique plus sociale, à commencer par une baisse des impôts, sujet très cher aux Grecs", conclut Alexia Kefalas.

Le JT
Les autres sujets du JT
Capture d\'écran avant un débat télévisé de la campagne législative opposant le Premier ministre grec, Alexis Tsipras (Syriza, gauche radicale), à Evangélos Meïmarakis (Nouvelle Démocratie, droite), le 14 septembre 2015.
Capture d'écran avant un débat télévisé de la campagne législative opposant le Premier ministre grec, Alexis Tsipras (Syriza, gauche radicale), à Evangélos Meïmarakis (Nouvelle Démocratie, droite), le 14 septembre 2015. (MENELAOS MYRILLAS / SOOC / AFP)