Grèce : les nouvelles mesures fiscales provoquent la colère des Grecs

Après trois semaines de fermeture, les banques grecques vont rouvrir lundi 20 juillet. Une étape importante qui s'accompagne d'un assouplissement des restrictions financières, mais aussi d'une hausse brutale de la TVA.

FRANCE 2

Les banques vont rouvrir et les plafonds de retrait s'assouplir lundi 20 juillet en Grèce. Mais le contrôle des capitaux est maintenu, et surtout, les Grecs vont subir une hausse brutale de la TVA dès lundi 20 juillet. Des citoyens résignés qui ont du mal à voir le bout du tunnel.

"Ce que je vois surtout avec l'ouverture des banques, c'est l'arrivée des mesures d'austérité très dures", assure un Grec au micro de France 2. La TVA va en effet passer de 13 à 23% dans les transports, le bâtiment, la restauration, mais aussi sur des produits alimentaires de base. La mesure ne passe pas. "Bien sûr qu'on va souffrir", explique une Grecque. "C'est une pure folie", ajoute une autre.

"Une urgence nationale"

Certains hôteliers, qui vont devoir supporter de nouvelles taxes, il s'agit d'un effort inévitable. "C'est une hausse que je peux absorber avec mon hôtel (…). C'est une urgence nationale", explique l'hôtelier. Avec ces mesures fiscales, le gouvernement espère pouvoir encaisser 2,5 milliards d'euros de plus chaque année dès l'an prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jusqu\'à tard dans la nuit, dimanche 28 juin, les Grecs ont fait la queue devant les banques pour tenter de retirer leurs économies. Depuis lundi, les retraits sont limités à 60 euros par jour. 
Jusqu'à tard dans la nuit, dimanche 28 juin, les Grecs ont fait la queue devant les banques pour tenter de retirer leurs économies. Depuis lundi, les retraits sont limités à 60 euros par jour.  (PANAYIOTIS TZAMAROS / NURPHOTO / AFP)