Cet article date de plus de huit ans.

Grèce. La mère de Papandréou accusée d'évasion fiscale

Deux quotidiens grecs révèlent que la mère de l'ancien Premier ministre détient un compte en Suisse.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Margaret Papandréou (à gauche), le 11 novembre 2000. (KARIM SAHIB / AFP)

GRECE – 550 millions d'euros. C'est ce que possède Margaret Papandréou, mère de l'ancien Premier ministre grec, sur un compte bancaire en Suisse, selon les révélations de deux journaux athéniens relayées par le Financial Times (article en anglais), dimanche 2 décembre.

Selon ces journaux, le nom de la mère de Georges Papandréou a été prononcé par des officiels de la police financière grecque dans le cadre d'une enquête sur 2 000 comptes grecs de la banque HSBC à Genève (Suisse). Cette liste, connue sous le nom de liste Lagarde, a été transmise par l'actuelle directrice du Fonds monétaire international aux autorités grecques en 2010. Elle a été publiée le mois dernier par un magazine grec.

La famille Papandréou a immédiatement démenti toute évasion fiscale. "Pourquoi ces mensonges ? Pourquoi ces attaques ? Peut-être parce que ma famille n'a jamais servi les groupes d'intérêts de ce pays", s'est défendu la mère de l'ancien Premier ministre, dont le mari, Andréas, a aussi dirigé le gouvernement grec (de 1981 à 1989 et de 1993 à 1996). Son fils, Georges, redevenu simple député socialiste, a également défendu sa mère dans un communiqué.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Grèce

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.