Cet article date de plus de cinq ans.

Grèce : "La France a aidé et doit continuer à aider la Grèce", affirme Valls

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Grèce : "La France a aidé et doit continuer à aider la Grèce", affirme Valls
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Trois jours après le référendum grec, mercredi 8 juillet, Manuel Valls a affirmé devant l'Assemblée nationale que la France soutiendrait le maintien de la Grèce dans la zone euro.

Manuel Valls s'est exprimé aujourd'hui, mercredi 8 juillet, à l'Assemblée nationale. Le Premier ministre français a ainsi déclaré : "la France a aidé et doit continuer à aider la Grèce". Pour lui, "les Grecs n'ont voulu ni couper les ponts avec l'Europe ni dire 'non' à l'euro". Ces mots prononcés devant les députés faisaient ainsi écho à ceux du président de la République. "Une profonde crise grecque qui aura eu au moins aujourd'hui un effet bénéfique à gauche : Manuel Valls a presque fait l'unanimité", note le journaliste de France 3.

Consultation de l'Assemblée en cas d'accord

Pour la droite souverainiste, en la personne de Nicolas Dupont-Aignan, la Grèce doit sortir de la zone euro et les Européens ne doivent plus payer pour la sauver. Le débat du jour était sans vote, mais Manuel Valls s'est engagé en cas d'accord européen à consulter cette fois la représentation nationale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.