Grèce : Kyriákos Mitsotakis et la droite en tête des élections législatives

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
Grèce : Kyriákos Mitsotakis et la droite en tête des élections législatives
franceinfo
Article rédigé par franceinfo - M. Haÿ
France Télévisions
Dimanche 21 mai, le parti Nouvelle Démocratie est arrivé en tête des élections législatives. Syriza, le parti de l'ancien Premier ministre Aléxis Tsípras, a fini deuxième, mais de nouvelles élections pourraient avoir lieu si la majorité de la droite ne devait pas être plus large.

À la sortie du bureau de vote, dimanche 21 mai, Kyriákos Mitsotakis, actuel Premier ministre grec, tenait un discours plein de promesses à ses électeurs. Il a construit sa campagne sur l'amélioration de l'économie du pays. "Aujourd'hui, nous votons pour notre avenir, pour de plus hauts salaires, pour plus d'emploi et de meilleurs emplois. Je suis tout à fait sûr que de meilleurs jours attendent notre pays", a-t-il déclaré. Malgré une inflation qui frôle les 10 %, son discours semble avoir convaincu. Son parti, Nouvelle Démocratie, recueillerait 41,1 % des voix lors des élections législatives, selon les premières estimations.

Le parti socialiste pourrait faire pencher la balance

Il devance Syriza, dirigé par son principal adversaire et prédécesseur au poste de Premier ministre, Aléxis Tsípras. Le dirigeant de Syriza, qui avait porté les espoirs de la gauche radicale en 2015, aurait obtenu 20 % des suffrages. Le résultat de la droite grecque ne permet pas à Kyriákos Mitsotakis de gouverner seul. Mais il a d'ores et déjà exclu de former une coalition. Le parti socialiste, arrivé en troisième position, pourrait donc changer la donne, car faute d'une plus large majorité, de nouvelles élections législatives pourraient être organisées fin juin-début juillet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.