Grèce : ce qu'il faut retenir du sommet européen extraordinaire

Pas d'accord mais des espoirs, lundi 22 juin, au terme du sommet consacré à l'avenir financier de la Grèce. Une réunion des ministres des Finances de la zone euro est prévue mercredi soir.

Les dirigeants européens lors du sommet européen extraordinaire consacré à la Grèce, 22 juin 2015 à Bruxelles (Belgique).
Les dirigeants européens lors du sommet européen extraordinaire consacré à la Grèce, 22 juin 2015 à Bruxelles (Belgique). (EUROPEAN COUNCIL PRESS OFFICE / ANADOLU AGENCY / AFP)

Toujours pas. La Grèce n'a pas conclu d'accord avec ses créanciers, lundi 22 juin, au terme d'un sommet extraordinaire de la zone euro consacré à l'avenir financier du pays. La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, précise qu'il "reste du chemin à parcourir" dans les prochaines 48 heures, alors qu'une réunion des ministres des Finances de la zone euro est fixée mercredi soir.

>> Grèce : trois infographies pour comprendre les enjeux du sommet de la dernière chance

La Grèce propose 21 mesures à ses créanciers

Le gouvernement grec a dévoilé un plan de 21 mesures à ses créanciers, soulignant qu'elles étaient différentes du programme de Syriza, le parti au pouvoir. Athènes propose notamment d'abaisser le taux de la taxe de solidarité pour les petits revenus, et de le relever pour les hauts revenus. Les entreprises seraient taxées plus lourdement à partir de 2016, tandis que la taxe sur le luxe augmenterait elle aussi pour les voitures de grosse cylindrée, les piscines, les avions et bateaux de plus de dix mètres.

La zone euro optimiste sur l'issue des discussions

"Le gouvernement grec a mis sur la table une proposition qui a suscité un accueil positif des institutions, a commenté François Hollande. Nous avançons vers un accord, il reste du travail." Donald Tusk, président du Conseil européen, a également salué ces "nouvelles propositions grecques", qualifiées de "pas en avant". En échange du plan athénien, un programme de relance de la croissance de 35 milliards d'euros étalé jusqu'à 2020 a été proposé au gouvernement grec.

Une nouvelle réunion fixée mercredi

"Je suis convaincu que nous allons trouver un accord, parce que nous devons trouver un accord. Comme on dit sur les terrains de football, on ne peut pas jouer les prolongations", a déclaré Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne. La fin du match est prévue mercredi soir, à l'occasion d'une nouvelle réunion des ministres des Finances de la zone euro, à la veille d'un sommet européen.