DIRECT. Grèce : fin de l'Eurogroupe pour aujourd'hui, mais des discussions dans la soirée

"Il y a deux ou trois points très précis" à régler, a indiqué, mercredi, le ministre de l'Economie grec à la veille d'un nouveau Conseil européen.

Un homme manifeste devant le Parlement grec, à Athènes, la capitale grecque, le 22 juin 2015.
Un homme manifeste devant le Parlement grec, à Athènes, la capitale grecque, le 22 juin 2015. (ARIS MESSINIS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

A la veille d'un nouveau Conseil européen qui doit décider de l'obtention par la Grèce d'une aide financière pour éviter le défaut de paiement, Athènes a indiqué, mercredi 24 juin, qu'"il y a[vait] deux ou trois points très précis" à régler. "C'est la dernière partie (des discussions), 3 sur les 50 mesures qui ont été convenues", a indiqué Georges Stathakis, le ministre de l'Economie grec.

La réunion des ministres des Finances de la zone euro s'est terminée en à peine une heure et doit reprendre jeudi. Selon une source européenne, les discussions entre le Premier ministre grec Alexis Tsipras et les créanciers d'Athènes doivent toutefois se poursuivre dans la soirée à Bruxelles.

Une nouvelle réunion des ministres des Finances de la zone euro. Les ministres espèrent y conclure un accord évitant au pays un défaut de paiement fin juin. C'est la troisième réunion de ce type en une semaine.

Alexis Tsipras affûte ses armes contre le FMI. Le Premier ministre grec, qui doit rencontrer les dirigeants de l'Union européenne, de la Banque centrale européenne et du Fonds monétaire international, s'en est pris au FMI. Il a critiqué la position de "certaines institutions" qui n'acceptent pas, selon lui, les "mesures compensatoires" qu'Athènes a proposées, indique une source gouvernementale grecque.

Des dissensions entre Athènes et ses créanciers. La Grèce et ses créanciers sont toujours en désaccord en ce qui concerne les retraites, la TVA et la fiscalité des entreprises, font savoir des responsables de l'Union européenne (UE). Les discussions n'avaient déjà guère avancé mardi.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #GRECE

21h22 : L'accord sur la dette grecque ne sera vraisemblablement pas pour ce soir. Athènes et ses créanciers vont continuer à discuter cette nuit dans l'espoir de soumettre un accord à l'Eurogroupe, qui se réunira demain à 13 heures, vient d'indiquer le vice-président de la Commission européenne Valdis Dombrovskis.

20h57 : La réunion de l'Eurogroupe sur la Grèce est terminée, et reprendra demain à 13 heures.

20h20 : "Le niveau de préparation" dans les négociations entre la Grèce et ses créanciers "ne rend pas optimiste sur l'obtention d'un résultat ce soir", a déclaré il y a quelques minutes le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble.

19h37 : Les négociations en cours à Bruxelles sur les finances publiques grecques avancent lentement, mais sûrement. Le vice-président de la Commission européenne Valdis Dombrovskis vient d'évoquer des "progrès" dans les pourparlers, mais s'attend à une "longue nuit de discussions".

"L'Eurogroupe va continuer à travailler jusqu'à ce qu'un accord soit conclu", a ajouté de son côté Pierre Moscovici.

17h47 : Alors que les négociations entre le gouvernement grec et ses créanciers se poursuivent à Bruxelles, le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, se retrouve confronté à une majorité divisée dont l'approbation sera nécessaire à tout accord. Notre journaliste Tatiana Lissitzky vous explique pourquoi c'est loin d'être gagné.




(NICK PALEOLOGOS / AFP)

16h55 : "Dans un accord global [entre la Grèce et ses créanciers], la question de la dette n'est pas taboue, elle devra être abordée même si elle n'est pas la plus urgente."

Pour Michel Sapin, la question de la soutenabilité à long terme de la dette de la Grèce reste "importante". Même si d'autres pays comme l'Allemagne rechignent à l'évoquer, elle "fait partie des sujets qui sont sur la table".

15h37 : "Il faut être exigeant avec les parlementaires grecs, mais il faut être juste."

Interrogé sur le coût de la dette grecque pour les contribuables français, Michel Sapin a réaffirmé qu'il était du devoir de la Grèce de formuler des propositions d'économies pour trouver un compromis.

15h20 : Il reste "encore un long chemin" avant que la Grèce ne parvienne à un accord avec ses créanciers, affirme le porte-parole du ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble. "Il ne peut y avoir une solution que si elle est approuvée par les trois institutions", à savoir l'Union européenne, la Banque centrale européenne (BCE) et le Fonds monétaire international (FMI), ajoute-t-il.

14h31 : Le gouvernement grec rejette une contre-proposition soumise par les créanciers à Athènes, qui comprenait surtout des souhaits du FMI. Cette contre-proposition insiste, selon Athènes, sur la hausse des recettes de la TVA et sur des coupes plus importantes dans les dépenses publiques.

14h25 : La Grèce rejette "une contre-proposition" des créanciers, indique une source gouvernementale grecque.

12h47 : Yanis Varoufakis est optimiste. Le ministre des Finances grec estime que les discussions entre la Grèce et ses créanciers "entrent dans la dernière ligne droite" avant la conclusion d'un accord avec l'UE et le FMI. Suivez notre direct.

12h34 : Le président du Conseil italien, Matteo Renzi, veut laisser aux Européens de la marge. Les discussions entre la Grèce et ses créanciers pourraient se prolonger au-delà du sommet européen prévu demain et vendredi. Le gouvernement grec a jusqu'à la fin du mois pour éviter au pays un défaut sur sa dette.

13h55 : Alexis Tsipras critique la position de "certaines institutions", qui n'acceptent pas les "mesures compensatoires" qu'Athènes a proposées. Le Premier ministre grec vise en particulier le FMI.

11h40 : C'est la cinquième fois en huit jours. La BCE relève à nouveau le plafond de l'aide d'urgence aux banques grecques.

Ces établissements sont victimes de retraits massifs d'argent ces derniers jours, à cause de l'incertitude qui continue à peser sur le sort financier du pays.

11h06 : @Anonyme : Oui, la Grèce sera bien au centre d'une nouvelle réunion décisive des ministres des Finances de la zone euro, en fin d'après-midi. L'Eurogroupe doit se retrouver à Bruxelles, pour la troisième fois en une semaine.

Mais ce n'est pas la réunion de la dernière chance. Les ministres veulent évaluer les propositions grecques avant le sommet de l'Union européenne, demain et après-demain. Ils espèrent conclure un accord sur la dette grecque afin d'éviter au pays un défaut de paiement fin juin.

11h21 : Aujourd'hui, il y a bien une réunion sur les prêts grecs ? C'est l'ultime réunion ou il peut y en avoir d'autres avant le 30 juin, date butoir ?

10h57 : Les mesures d'austérité prises par le gouvernement grec touchent aussi au portefeuille les Grecs les plus fortunés. Alors, dans les quartiers chics d'Athènes, les habitants se mettent aussi à surveiller leurs dépenses. Voici le reportage de notre journaliste Yann Thompson.



(Socrates Baltagiannis / DPA / dpa Picture-Alliance/AFP)