Gaza au cinquième jour de l'offensive israélienne

Malgré les appels au calme, les raids meurtriers se poursuivent dans la bande de Gaza. En cinq jours, l'offensive israélienne a provoqué la mort de plus de 120 Palestiniens. La nuit dernière a encore été particulièrement meurtrière. Sur place, Ludovic Piedtenu et Gilles Gallinaro.

(En cinq jours, l'offensive israélienne a provoqué la mort de plus de 120 Palestiniens. La nuit dernière a encore été particulièrement meurtrière © Radio France)

Quatrième nuit de frappes sur la bande de Gaza. C’est la plus meurtrière depuis le début de l’opération israélienne. Au moins 15 morts sont venus s’ajouter aux 13 victimes de la veille. Le bilan au matin de ce cinquième jour d’offensive atteint les 121 morts et plus de 600 blessés.

Ces frappes nocturnes, au nombre de 60, sont localisées pour la majorité d’entre elles dans le nord de la bande de Gaza.

Les bombardements ont donc visé plutôt des zones près de la frontière avec Israël, alimentant l’hypothèse d’un "nettoyage" de ces villes pour mener ensuite une éventuelle opération terrestre dans les prochaines heures. Par "nettoyage", comprenez que ces frappes ont aussi pour but de vider les bâtiments de leur population afin de n’y laisser, selon Israël, que les combattants.

La bande Gaza, en quatre jours, c’est 1060 cibles visées par l’armée israélienne depuis le ciel ou la mer, soit 290 frappes en moyenne par jour. 

VIDEO | Au nord de Gaza, la population se dit prête au pire