Cet article date de plus de cinq ans.

Fusillade de Munich : "Quand j'ai su que c'était lui, je ne l'ai pas cru"

David Ali Sonboly, le Germano-Iranien qui a tué neuf personnes vendredi à Munich souffrait d'une "forme de dépression" et il n'avait aucun lien avec Daech d'après les autorités allemandes. Dans l'immeuble où le jeune homme vivait avec son frère et ses parents, ses voisins sont stupéfaits.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (L'immeuble où habitait David Ali Sonboly, l'homme qui a tué neuf personnes vendredi à Munich © REUTERS / Arnd Wiegmann)

C'est dans cet immeuble à la façade blanche que vivait le tueur avec ses parents et son frère. Abandonné devant le bâtiment, il reste la pile de journaux gratuits du week-end que le jeune homme n'a pas livré. David Ali Sonboly a grandi ici, dans l'appartement du 5e étage. Florin, 42 ans, le voisin du 1er étage, le décrit comme un homme sur la défensive. "Il était renfermé, disait seulement bonjour de temps en temps. Mais c'était un bon voisin. Je n'ai jamais entendu dire qu'il avait causé des problèmes. Quand j'ai su que c'était lui, je ne l'ai pas cru..." 

A LIRE AUSSI ►►► Fusillade de Munich : le tireur n'a "pas la moindre relation" avec Daech

Une ancienne camarade de classe, qui habite dans le même immeuble, explique que le jeune homme avait été harcelé à plusieurs reprises à l'école. D'après les autorités, il était dépressif et suivait un traitement. Quand elle a découvert que son voisin était responsable du carnage, Yossita, qui vit dans un immeuble à côté, est tombée des nues : "On se voit mille fois. Et on ne sait pas ce qui passe par la tête des gens. C'est très dérangeant".

Fusillade de Munich : "Quand j'ai su que c'était lui, je ne l'ai pas cru" - reportage Sébastien Baer
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.