Cet article date de plus de neuf ans.

François Hollande en Chine pour nouer une relation "personnelle" avec Xi Jinping

Le président français est arrivé jeudi matin à Pékin. Il sera vendredi à Shanghai. François Hollande est le premier chef d'Etat occidental reçu par la nouvelle direction chinoise. Une visite express marquée par une double priorité : relancer les exportations françaises pour réduire le déficit commercial et nouer une relation personnelle avec le nouveau numéro un chinois.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (Reuters)

Depuis qu'il a posé le pied sur le
tarmac de l'aéroport de Pékin, le chronomètre est enclenché : François Hollande
reste 37 heures en Chine. Et avec pour objectif ambitieux de "rééquilibrer
le commerce extérieur
", le président français n'a pas une minute à perdre. Et sitôt arrivé, ila déjà rencontré des patrons qui lui ont fait visiter une usine construite par une entreprise française.

Le programme du chef de l'Etat français est chargé. Car outre les questions économiques, François Hollande entend aussi
"évoquer " avec la nouvelle direction chinoise, entrée en fonction il
y a cinq semaines, "les droits de l'Homme, les tensions régionales,
l'environnement et le réchauffement climatique
". 

Accord d'intention d'achat de 60 Airbus par la Chine

François Hollande est le premier
dirigeant occidental reçu à Pékin en visite d'Etat
depuis l'arrivée de la nouvelle direction chinoise à la tête de la Chine. Xi
Jinping l'a accueilli sur le parvis du Palais du Peuple donnant sur la place
Tiananmen, au cœur de Pékin, accompagné des 21 coups de canons réglementaires.
Les deux dirigeants ont débuté ce jeudi une série d'entretiens
"restreints " et "élargis ".

Lors de la première rencontre Xi Jinping a déclaré: "Un proverbe français dit: vieille amitié ne craint pas la rouille. J'attends beaucoup de l'avenir de notre partenariat global stratégique et j'espère travailler, ensemble, avec vous, pour rendre nos relations bilatérales encore plus étroites, plus saines et plus dynamiques. " Et ce premier entretien a déjà débouché sur la signature par la Chine d' un accord d'intention d'achat de 60 Airbus. 

"La Chine est prête à importer davantage de produits français" (Xi Jinping)

Après une déclaration conjointe, des interventions devant
un forum économique et un dîner d'Etat, François Hollande a donné une conférence de presse. Nouer un
"lien personnel " et une "relation de confiance " entre les deux présidents tel était l'objectif. Le président de la république appellant à un rapprochement avec la Chine, sur des bases claires : "Nous avons des principes qui nous rapprochent (...) je veillerai à ce que le dialogue stratégique et le dialogue économique puissent être menés de pair ", a souligné François Hollande.

Après un déjeuner des deux couples présidentiels François Hollande, qui est accompagné de huit ministres,
s'envolera vendredi pour Shanghai, la capitale économique de la Chine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.