Fausse alerte au missile à Hawaï : le gouverneur avait perdu son mot de passe Twitter

Il avait fallu 38 longues minutes pour que les autorités démentent le messsage d'alerte envoyé par erreur.

Le gouverneur d\'Hawaï, David Ige, le 13 octobre 2017 à Las Vegas (Nevada, Etats-Unis).
Le gouverneur d'Hawaï, David Ige, le 13 octobre 2017 à Las Vegas (Nevada, Etats-Unis). (ISAAC BREKKEN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / REUTERS)

Oublier son mot de passe peut avoir de graves conséquences...  Samedi 13 janvier, une alerte a été envoyée par erreur aux habitants de Hawaï pour les prévenir de l'arrivée imminente d'un missile balistique.Cette alerte était due à une mauvaise manipulation d'un employé. Il a alors fallu 38 longues minutes pour que les autorités démentent ce message. La raison ? Le gouverneur de l'Etat de Hawaï, David Ige, ne connaissait pas le mot de passe de son compte Twitter et n'a donc pas pu utiliser cet outil pour rassurer rapidement les habitants.

"Je dois avouer que je ne connais pas les identifiants de connexion de mon compte Twitter et les mots de passe", a reconnu David Ige, mercredi 23 janvier. Il a promis que "cette erreur ne se reproduirait pas".

Le 13 janvier, les habitants de l'archipel avaient reçu ce message : "MENACE DE MISSILE BALISTIQUE SUR HAWAÏ. METTEZ-VOUS IMMEDIATEMENT À L'ABRI. CE N'EST PAS UN EXERCICE." De quoi créer de véritables scènes de panique