Cet article date de plus de dix ans.

Fauché, WikiLeaks suspend la diffusion de documents secrets

Le site va consacrer les prochaines semaines à "une collecte active de fonds" avant d'espérer reprendre ses activités.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le responsable de WikiLeaks Julian Assange devant le tribunal de Londres (Royaume-Uni), le 24 février 2011. (STEFAN WERMUTH/REUTERS)

Se refaire une santé financière avant de révéler de nouveaux scandales. Voilà le mot d'ordre du site de diffusion de documents secrets WikiLeaks, qui a annoncé lundi 24 octobre "la suspension temporaire" de ses activités par manque de moyens.

En cause : le "blocus" instauré contre le site par les deux géants des cartes bancaires Visa et Mastercard notamment. WikiLeaks, qui avait provoqué un séisme politique en diffusant des télégrammes diplomatiques américains fin 2010, va donc consacrer les prochaines semaines à "une collecte active de fonds".

La viabilité du site en question

Cette annonce a de quoi surprendre. En effet, une semaine auparavant, le fondateur de WikiLeaks Julian Assange vantait la solidité de son site. "Nous avons des milliers de révélations à venir pour des publications, des contrats avec cinquante médias à travers le monde", clamait-il lors d'une vidéoconférence avec des représentants de la presse sud-américaine à Lima, au Pérou.

"Nous sommes dans une situation financière assez forte pour avoir survécu sur nos réserves de cash depuis onze mois", expliquait-il alors, ajoutant ne pas avoir eu "à licencier du monde, ce qui est assez exceptionnel dans le monde des médias". Jusqu'à la semaine prochaine ?

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.