Cet article date de plus de douze ans.

Violence urbaine à Bilbao

Plusieurs actes de violence urbaine attribués à de jeunes indépendantistes basques ont eu lieu vendredi soir à Bilbao
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Plusieurs actes de violence urbaine attribués à de jeunes indépendantistes basques ont eu lieu vendredi soir à BilbaoPlusieurs actes de violence urbaine attribués à de jeunes indépendantistes basques ont eu lieu vendredi soir à Bilbao

Un autobus et six voitures ont été brûlés.

Tard dans la soirée, vers 22 heures des personnes encagoulées ont obligé le conducteur d'un autobus urbain à descendre du véhicule, auquel ils ont mis le feu.

L'autobus, qui a été totalement brûlé, ne transportait alors aucun passager. Les flammes se sont ensuite étendues à six véhicules" garés à proximité.

Deux heures auparavant, des jeunes encagoulés avaient barré une rue de Bilbao, ville basque qui célèbre actuellement ses fêtes patronales, avec des conteneurs à poubelle en feu, avant de prendre la fuite et de jeter des pierres sur les façades de plusieurs agences bancaires, a indiqué un porte-parole du ministère régional basque de l'Intérieur.

Dans la journée, trois personnes avaient été arrêtées à Bilbao lors
d'incidents intervenus après l'interdiction d'une manifestation de sympathisants de la gauche indépendantiste basque.

Ces incidents ont eu lieu le jour de l'annonce de la découverte dans le sud de la France d'au moins trois nouvelles caches d'armes et d'explosifs de l'ETA, après la mise au jour jeudi de deux autres caches et l'interpellation mercredi de trois membres présumés de la logistique de l'ETA en Savoie (est).

Lire :

>>

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.