Avenue de l'Europe, le mag, France 3

VIDEO. Yves Bertoncini, directeur de l'institut Jacques-Delors, invité d'"Avenue de l'Europe"

S'il ne restait qu'un Européen en France, ce serait lui. Yves Bertoncini est le directeur de l'institut Jacques-Delors et le président du Mouvement européen-France. Le magazine "Avenue de l'Europe" l'a invité pour son numéro "Europe : je t'aime, moi non plus". Que pense-t-il des difficultés de la zone euro et des velléités de certains membres de l'UE d'en sortir ?

Avenue de l'Europe, le mag

C'était un reportage diffusé dans le magazine "Avenue de l'Europe" le 15 mars 2017 : la Hongrie empoche les subsides de Bruxelles sans respecter les valeurs européennes de démocratie, liberté de la presse, accueil des migrants… Pourquoi l'UE ne conditionne-t-elle pas l'octroi de ses subventions au respect de ces valeurs ? Des sanctions sont-elles prévues ? C'est l'une des questions que pose Véronique Auger à son invité, Yves Bertoncini.

Et l'union monétaire ?

Autre vaste sujet abordé avec le directeur de l’institut Jacques-Delors et président du Mouvement européen-France : les difficultés de la zone euro. Que faire des pays qui veulent en sortir ? Leur poser la question par référendum ? "Il faut le demander aux peuples de la zone euro", acquiesce Yves Bertoncini, qui ne croit pourtant pas vraiment à une telle issue. Pour lui, "le Front national se cassera les dents sur cette question de l'appartenance à l'union monétaire" : "Le nationalisme monétaire, c'est la guerre monétaire."

En vidéo, l'intégralité de l'interview d'Yves Bertoncini diffusée dans "Avenue de l'Europe, le mag" le 15 mars 2017.

Bertoncini
Bertoncini (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3)