VIDEO. Les pubs britanniques sont désertés

Près de 6 000 de ces établissements ont fermé ces quatre dernières années, soit une moyenne de 28 par semaine.

Jacques Cardoze, Thomas Donzel - France 2

Les crises d'identité se nichent parfois dans les détails du quotidien. La Grande-Bretagne s'interroge car l'un des symboles du "vivre ensemble" britannique est en train de disparaître : les pubs sont désertés. Le pub, c'est ce lieu clé de la vie sociale outre-Manche : on s'y retrouve pour faire des échanges et des rencontres le soir après le travail, ou le week-end lors des rencontres sportives.

Mais l'affluence n'est plus au rendez-vous. "Vendredi dernier, j'ai fait 120 livres de recettes, ce qui fait environ 130 euros. Ce n'est pas grand chose. Je suis triste. Si j'avais eu plus de monde, je n'aurais pas fermé", raconte Jamie Hooper, patron d'un pub qui a près de 200 ans et qui doit fermer ses portes prochainement.

Près de 6 000 pubs ont fermé ces quatre dernières années, soit une moyenne de 28 par semaine. "C'est très triste, c'est toujours une grande hotne de voir un pub historique disparaître", estime un homme. Les gérants de pubs mettent en cause la taxe sur la bière qui a augmenté de 42% en quatre ans.

Dans un pub de Londres (Royaume-Uni).
Dans un pub de Londres (Royaume-Uni). (EURASIA PRESS / PHOTONONSTOP / AFP)