VIDEO. Nouvelle manifestation au Portugal contre une rigueur toujours plus sévère

Des dizaines de milliers de Portugais se sont rassemblés samedi à Lisbonne à l'appel des syndicats pour crier leur refus de la politique de rigueur menée par le gouvernement de centre-droit, qui s'apprête à l'accentuer afin de tenir ses engagements internationaux.

Voir la vidéo
APTN

EUROPE - "Contre le vol des salaires et des pensions de retraite" : c'est le mot d'ordre de cette nouvelle manifestation. Des dizaines de milliers de Portugais se sont rassemblés samedi 29 septembre à Lisbonne à l'appel des syndicats pour crier leur refus de la politique de rigueur menée par le gouvernement de centre-droit, qui s'apprête à l'accentuer afin de tenir ses engagements internationaux. Vers 17 heures, les manifestants avaient rempli la Place du Commerce, située au cœur de la capitale et qui, selon les estimations de la presse, peut contenir entre 70 000 et 175 000 personnes.

En échange de son sauvetage financier, une aide de 78 milliards d'euros de l'Union européenne et du Fonds monétaire international en mai 2011, Lisbonne s'est appliqué à mettre en œuvre une sévère cure de rigueur. Mais la récession économique et le chômage se sont aggravés, et le gouvernement de centre-droit peine à assainir les comptes publics. Le déficit budgétaire s'élevait fin juin à 6,8% du PIB, un chiffre encore loin de l'objectif de 5% pour l'ensemble de cette année, qui vient d'être revu à la hausse par ses bailleurs de fonds. Un contrôle renforcé des dépenses et une augmentation des impôts sur le patrimoine et le capital sont à l'étude afin de corriger ce dérapage. En 2013, le gouvernement devra ramener le déficit à 4,5% du PIB, contre un objectif de 3% auparavant, en faisant des économies supplémentaires de 4,9 milliards d'euros qui impliqueront une nouvelle hausse de l'impôt sur le revenu, a-t-il déjà prévenu. Une perspective qui mécontente les Portugais.

Des dizaines de milliers de Portugais rassemblés à Lisbonne, le 29 septembre 2012, pour crier leur refus de la politique de rigueur menée par le gouvernement de centre-droit.
Des dizaines de milliers de Portugais rassemblés à Lisbonne, le 29 septembre 2012, pour crier leur refus de la politique de rigueur menée par le gouvernement de centre-droit. (PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP)