Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo La pionnière en Europe de l'hypnose à l'hôpital est belge

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
La pionnière de l'hypnose à l'hôpital est belge

Il y a vingt-cinq ans, le Dr Marie-Elisabeth Faymonville réalisait les premières anesthésies chirurgicales sous hypnose au CHU de Liège. Rencontre avec la pionnière de l'hypnose anesthésique dans cet extrait du magazine "Avenue de l'Europe".

Il y a vingt-cinq ans, elle réalisait les premières anesthésies chirurgicales sous hypnose au CHU de Liège. Depuis, près de dix mille interventions ont été effectuées en utilisant cette technique. La Belgique est un pays en pointe dans l'utilisation de l'hypnose à l'hôpital.

Aujourd'hui, le Dr Marie-Elisabeth Faymonville, responsable du Centre de la douleur au CHU de Liège, enseigne l'hypnose dans le cadre de formations universitaires destinées aux médecins, dentistes ou psychologues. Rencontre avec une pionnière de l'hypnose anesthésique dans cet extrait du magazine "Avenue de l'Europe".

Le pouvoir aux patients

Pour Marie-Elisabeth Faymonville, "l'hypnose ne remplace pas la médecine classique, mais elle peut être un outil extrêmement utile pour que le patient amène ce qu'il a en lui comme ressources pour améliorer sa situation. Cette participation active, c'est très valorisant pour lui. On lui donne de la force, empowerment comme on dit en anglais : on lui donne du pouvoir. Et ça, c'est utile, et peut-être largement sous-estimé dans l'approche classique de la médecine."

Extrait de "Belgique : patients sous hypnose", un reportage diffusé dans "Avenue de l'Europe" le 12 avril 2017.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.