VIDEO. Emeutes contre des magasins de la population "non slave" à Moscou

"La Russie aux Russes", scandaient les protestataires. Un jeune Russe a été tué par un homme originaire d'Asie centrale ou du Caucase, selon des images d'une caméra de vidéosurveillance

REUTERS

Des milliers de jeunes émeutiers ont enfoncé les portes d'un centre commercial du sud de Moscou (Russie), dimanche 13 octobre, frappant les gardiens et brisant plusieurs vitres et devantures. Ils protestaient contre le meurtre, cette semaine, d'un jeune Russe par un homme d'origine "non slave", qui a réussi à s'enfuir.

La foule a enfoncé les portes d'un entrepôt de légumes voisin où travaillent de nombreux immigrés, que les habitants accusent d'être responsables du taux de criminalité très élevé dans le secteur de Biriouliovo. "La Russie aux Russes", ont scandé les protestataires. Plusieurs émeutiers ont été interpellés par les forces spéciales dépêchées sur les lieux. Selon des témoins, des nationalistes radicaux figurent parmi les émeutiers.

Le meurtrier serait un homme originaire d'Asie centrale ou du Caucase, selon des images d'une caméra de vidéosurveillance. Les habitants se disent convaincus qu'il s'agit d'un immigré illégal et appellent les autorités à renforcer la lutte contre l'immigration clandestine à Moscou.

Des milliers de jeunes marchent dans le quartier de Biriouliovo vers un centre commercial, à Moscou (Russie), le 13 octobre 2013.
Des milliers de jeunes marchent dans le quartier de Biriouliovo vers un centre commercial, à Moscou (Russie), le 13 octobre 2013. (MAXIM SHEMETOV / REUTERS )